McKenna, le buzz d'un fugitif de la mafia (et d'Apple!)

20 juillet 2009 à 12h30
0
00FA000002310512-photo-mafia.jpg
Crédits : gorillaconvict.com
Qui aurait cru que la vie d'un top-model était si cruelle ? En effet, un californien du nom de George McKenna vient de déposer une plainte auprès de la cour du district Est du Missouri à l'encontre de la société Apple, du département de Police de St-Louis du FBI et d'un garagiste. Avec l'aide la mafia italienne, ces derniers auraient ainsi forcé le jeune homme à continuer son dur travail auprès de l'agence Bossmodels, allant jusqu'aux menaces de mort.

L'étrange histoire de M. McKenna débute auprès du département de police de St-Louis. « J'ai été menacé avec une arme et reçu plusieurs menaces de mort imminente des membres de la mafia mais le département de police de St Louis a tout bonnement refusé d'engager des poursuites », explique la victime. Le top-model harcelé ajoute qu'il aurait été suivi et même enlevé par ses ravisseurs. De leur côté, les agents du FBI ne souhaitent aucunement se mêler de cette histoire, cette dernière relevant des fonctions de la police de St-Louis.

Selon M. McKenna, la mafia aurait alors tenté de le harceler « avec des outils de communication illégaux dissimulés dans sa maison, sa voiture, ses résidences, son lieu de travail, son église ainsi que d'autres endroits qu'il fréquente régulièrement ». Un délire paranoïaque qui ne s'arrête cependant pas là. En effet, après avoir découvert un bruit suspect sur son Audi A4, M. McKenna envoya cette dernière chez un garagiste. Pour le mécanicien, ce bruit provenait tout simplement d'un roulement mécanique. Pourtant, notre top-model aurait entendu un bruit similaire dans d'autres voitures dont il était le passager et aurait même trouvé des microphones à l'aide d'un détecteur.

Et c'est là qu'Apple entre en scène ; plus précisément toute la gamme des iPod, du modèle d'entrée de gamme au plus cher. L'affaire commence donc avec un iPod Shuffle acheté sur eBay et qui aurait été « fabriqué avec un récepteur illégal » probablement implanté par la bande de mafieux. M. McKenna s'est donc offert un iPod Nano, mais tristement, le baladeur multimédia jouait en permanence une chanson pour le moins menaçante et dont les paroles se traduisent par « je vais te tuer », (bien sûr encore un coup de cette satanée mafia!). M. McKenna n'eut pas plus de succès avec un iPod Mini, un iBook G4, un PowerBook G4 et un iPod Touch, tous ces appareils jurant la mort du pauvre top-model refusant de poser pour l'agence Bossmodels. Étrangement, Apple a décidé d'ignorer ce dépôt de plainte. Il semblerait d'ailleurs que la vie du californien soit très souvent en danger puisque l'on dénombrerait au total pas moins de 53 plaintes déposées depuis l'an 2000 à l'encontre du département de police de St-Louis et du FBI.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
scroll top