Téléphones portables en prison : lutte contre la fraude aux USA

01 juin 2018 à 15h36
0
00AF000002307968-photo-brouilleur-onde-portable.jpg
Aux Etats-Unis, vingt-six prisons d'état ont demandé à la chambre du Sénat d'autoriser l'utilisation d'un brouilleur de signal afin d'interdire l'utilisation du téléphone portable. Jon Ozmint, directeur d'une maison d'arrêt explique : « les établissements pénitenciers des quatre coins du pays, de la Géorgie à New York en passant par la Californie et le Dakota du Sud ont signé cette pétition ». Il ajoute : « ce sont les personnes les mieux placées pour comprendre la vie en prison et se rendre compte des dangers si un détenu possède un téléphone portable ».

Malgré les efforts des autorités, les prisonniers tentent de se procurer des terminaux de différentes manières soit par corruption auprès d'un gardien, soit en les dissimulant dans de la nourriture, voire dans certaines cavités de leur corps. « Sans dispositif de brouillage des signaux téléphoniques, je ne pense pas que nous pourrons remédier à ce problème », explique le sénateur du Texas John Whitmire, « c'est un problème de sécurité publique ».

En France en 2001, le rapport Chauvet présentait déjà les risques liés aux téléphones portables et suggérait l'utilisation de brouilleurs d'ondes plutôt que de continuer à faire fouilles régulières dont l'efficacité était souvent remise en cause. Notons également que ce système devient aussi de plus en plus utilisé au sein des établissements scolaires.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  Street Fighter IV  : les mods PC se jouent des DLC ?
MSI OC Genie : overclocking automatique sur carte mère
MSI sur les traces d'Apple avec la nouvelle série Classic
Salesforce CRM Mobile s'adapte à l'iPhone OS 3.0
Faute d'éditeur, il publie son livre... sur Twitter
Insolite : un outil  World Of WarCraft  sur iPhone
Nouveau compact résistant pour vacanciers chez Olympus
Conseils pour vos photos de vacances sur Clubic
Petit Ours Brun traine YouTube en justice et gagne
L'INSEAD et Orange créent une bourse d'études
Haut de page