Films en DVD et VOD 4 mois après leur sortie en salle

01 juin 2018 à 15h36
0
00B4000001630118-photo-cin-ma.jpg
Pressés par le gouvernement, les professionnels du cinéma, de la télévisions et des télécoms ont signé lundi un accord réformant la chronologie des médias. Ainsi, le nouveau texte fixe à quatre mois après la sortie en salles la mise à disposition des films en DVD (contre 6 mois actuellement) et en vidéo à la demande à l'acte (offres type Canalplay ou TF1 Vision). Ce délai pourra même être ramené à trois mois pour les oeuvres ayant rencontré un succès très limité au box-office (moins de 200 entrées lors de la quatrième semaine d'exploitation).

Par ailleurs, les professionnels ont raccourci la plupart des délais d'exploitation. Ainsi, les films pourront être diffusés sur des chaînes payantes (Canal+, Orange) 10 à 12 mois après leur sortie en salles (contre 12 mois minimum jusqu'ici). Les chaînes gratuites pourront, elles, les diffuser 22 mois après leur sortie en salles si elles en sont coproductrices (contre 24 mois), 30 mois dans le cas contraire (contre 36 mois).

L'accord a été conclu entre une vingtaine de signataires parmi lesquels des chaînes de télévision (France Télévisions, TF1, Arte, Canal+, M6), des télécoms (Orange et SFR) et des organisations professionnelles du cinéma (exploitants, distributeurs, réalisateurs et producteurs). En revanche, le syndicat de l'édition vidéo et les auteurs n'ont pas signé l'accord. Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand s'est félicité de cette signature. Un arrêté, valable pour deux ans, devrait être pris « dans les meilleurs délais », a-t-il précisé.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
Accès internet : AOL va fermer Compuserve Classic
.NET et Mono : Microsoft n'engagera pas de poursuites
Concurrence: l'exclusivité d'accès aux contenus TV par les FAI
Russie : du
Nortel Networks SA France entre en grève générale
Première levée de fonds pour l'éditeur Systancia
Recrudescence d'attaques sur une faille Internet Explorer
De l’action pour cette cinématique de  Wolfenstein
Boitier NZXT M59 : design agressif, moins de 60 euros
Haut de page