USA : 4 milliards de dollars de trop pour le haut débit ?

01 juin 2018 à 15h36
0
02285824-photo-barack-obama.jpg
L'administration Obama a déclaré cette semaine allouer 4 milliards de dollars de prêts et de subventions à la couverture internet haut débit des zones encore non desservies aux Etats-Unis. Ce plan fait partie d'un programme broadband doté de 7,2 milliards de dollars, et ce dans le cadre du vaste plan de relance (paquet fiscal à 787 milliards de dollars) présenté en février et défendu par le Président des Etats-Unis, Barack Obama.

Les demandes de prêts et de subventions déposées par les collectivités, les organisations à but non lucratif ou lucratif seront acceptées du 14 juillet au 14 août, précise l'administration Obama sur broadbandusa.gov. Il revient au régulateur américain des communications, la FCC, et aux Départements américains du commerce et de l'agriculture, d'examiner les candidatures et de sélectionner des finalistes au 15 septembre. Les gagnants devraient être connus le 7 novembre prochain.

Si l'intervention de l'Etat est une habitude en France, ça n'est pas le cas aux Etats-Unis. Les avis sont donc partagés sur le bien fondé de la somme allouée. La National Cable & Telecommunications Association (Comcast, Time Warner Cable, Cox, etc.) a salué la proposition d'Obama, de même que l'Open Internet Coalition. En revanche, l'association du haut débit USTelecom (Verizon, AT&T...) est restée plus prudente. Au final, toutes ont déclaré étudier avec intérêt le plan du gouvernement US.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Entreparticuliers.com se prend une claque
Vente de portables en hausse : pénurie de composants
« Branding ou Performance : pourquoi choisir ? » une tribune de Cyrille Geffray
Reality Pump dévoile  Two Worlds II
  Destination Aventure  : première extension  Les Sims 3
Le firmware 3.0 des iPhone 3G et iPhone 3G S est déjà piraté
Sapphire : une Radeon HD 4890 avec 2 Go de mémoire
TerreStar-1 : Arianespace lance le plus gros satellite de son histoire
iPhone : 100 M$ en 1 an pour les développeurs américains d'applications payantes
Vers des batteries ultra-fines qu'on peut imprimer
Haut de page