Google : "nous ne prenons rien pour acquis"

0
02073346-photo-google.jpg
Google domine largement le marché des moteurs de recherche et des liens sponsorisés. Pourtant, la société internet californienne reste sur ses gardes. « La concurrence est proche d'un clic », a déclaré dimanche dans les colonnes du New York Times Dana Wagner. Avocat en charge des problématiques de concurrence chez Google, Wagner fait depuis plusieurs mois la tournée des centres de décision US : high-tech dans la Silicon Valley, publicitaire et financier à New York City, politique à Washington, DC. L'objectif ? Faire passer le message suivant aux 'décideurs': Google n'est pas tout puissant, Google ne veut pas devenir un monopole.

Cette campagne de relations publiques s'adresse en priorité aux industriels, à Microsoft en particulier, prêts à accuser le moteur de freiner la concurrence à travers de multiples partenariats publicitaires, l'accord avec Yahoo a été bloqué, et acquisitions, celle de DoubleClick en particulier. L'initiative ne manquera pas non plus d'intéresser le Département américain de la justice (DOJ), la Commission fédérale du commerce (FTC) ou encore la Commission européenne appelés à s'intéresser à la remarquable expansion de Google. Dana Wagner insiste : « nous sommes dans une industrie soumise à des perturbations et nous ne prenons rien pour acquis. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Asset Technology lève 800 000 euros
Google ouvre le kit de développement d'Android, Fennec s'y invite
Vers des Phenom II X6 pour concurrencer les Core i7 ?
Mobile Tag pour smartphones BlackBerry et Android
Gilles Simon, ALK -
Un chargeur de mobile unique en 2012
Un bêta test ouvert pour  Champions Online  mi-août
Insolite : diversification inattendue chez Philips
Windows 7 : retour sur les prix, les éditions
Orange se lance dans l'informatique distribuée : Orange Flexible Computing
Haut de page