iBox Femtocell : la box idéale pour la 3G de Free ?

Alexandre Laurent
18 juin 2009 à 12h52
0
00C8000002251636-photo-bewan-ibox-femtocell.jpg
Le français Bewan annonce cette semaine la mise au point d'une box qui répondrait parfaitement à cette problématique : baptisée iBox Femtocell, elle dispose en effet d'un module lui permettant d'accepter des connexions venant d'appareils en 3G, tels qu'un téléphone mobile, qu'elle se chargera ensuite de rerouter via les réseaux mobiles nationaux par l'intermédiaire de la ligne ADSL de l'abonné. Par l'intermédiaire d'une telle box, un fournisseur d'accès à Internet serait en mesure aisément se constituer un embryon de réseau mobile, particulièrement efficace dans les zones urbaines.

Comme toute box qui se respecte, la Bewan iBox Femtocell réunit d'un même boîtier modem ADSL, routeur, point d'accès sans fil WiFi et gestion de la voix sur IP. A cet équipement classique s'ajoute une puce Femtocell, soit une mini antenne relais 3G, qui permet donc de se connecter à son réseau local à partir de tout téléphone mobile compatible. En théorie, il devient donc possible de passer un appel depuis son mobile en 3G, mais de profiter de sa box pour faire transiter la communication en voix sur IP, via le réseau ADSL, avec à la clé, de substantielles économies.

Là ne réside pas le seul intérêt pour le consommateur, puisqu'une box 3G est également capable de communiquer avec les réseaux mobiles. Une bonne façon d'assurer la continuité de service en cas de rupture de la connexion ADSL.

C'est toutefois sans doute l'opérateur qui a le plus gros à gagner dans l'affaire, puisque des box équipées de Femtocells lui permettraient de mailler bien plus étroitement son réseau mobile, chaque puce jouant alors le rôle d'une antenne relais capable de couvrir quelques dizaines, voire quelques centaines de mètres. S'il obtient la quatrième lience 3G, Free pourrait tout à fait envisager cette solution, qui lui permettrait d'offrir une véritable convergence fixe / mobile, tout en capitalisant sur son parc de quelque trois millions de Freebox.

Pour l'instant, aucun des opérateurs français n'exploite sa technologie. Même Bouygues, qui se dit premier sur le « quadruple play », ne dispose pas pour l'instant d'une box compatible 3G. On sait en revanche que tous étudient sérieusement la question. Bewan saura-t-il placer ses pions ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
scroll top