Epix : des films gratuits, plus forts que le piratage

Alexandre Laurent
09 juin 2009 à 17h30
0
Encore plus fort que Hulu ? Lancé à l'initiative de trois studios hollywoodiens, Lionsgate, Paramount et MGM, le site Epix HD proposera bientôt en ligne, aux Etats-Unis, des films récents en streaming, gratuits, sans coupure ni publicité. Le service souffrira toutefois une limitation de taille : il sera réservé aux abonnés des opérateurs de télécommunication qui accepteront de le financer.

Lancé lundi outre-Atlantique, Epix n'est pour l'instant accessible que sous forme de bêta privée. On sait toutefois qu'il propose déjà une centaine de titres récents - Iron Man par exemple - dans un streaming de belle qualité, puisque l'on parle d'une définition 720p. Objectif, pour les studios embarqués dans l'aventure : proposer une alternative légale et attrayante au piratage, tout en générant de nouveaux revenus sans passer par un intermédiaire spécialisé dans la distribution numérique.

Avec Epix, les films seront diffusés en télévision et sur Internet, peu de temps après leur sortie en salle, sans supplément de coût pour le consommateur final. Sous réserve d'être client d'un opérateur partenaire, l'internaute pourra donc retrouver sur son écran de TV ou sur le site d'Epix une sélection de films récents, parfaitement gratuite et sans la moindre coupure ou bannière publicitaire.

0190000002208848-photo-epix-hd.jpg


Impossible de ne pas tenter un rapprochement avec le portail Hulu, qui défraie la chronique depuis quelques mois en offrant depuis quelques mois un accès gratuit à la majeure partie des contenus TV américains. Les deux offres reposent toutefois sur un modèle radicalement différent : alors que Hulu se rémunère grâce à la publicité, Epix va faire payer les fournisseurs d'accès à Internet et les câblo-opérateurs.

Epix envisage en effet de proposer son double bouquet, TV et Internet, aux opérateurs, sous la forme d'un forfait de 1 ou 1,5 dollar par mois et par abonné. Sous réserve de proposer aussi bien une offre de télévision payante qu'une formule d'accès à Internet, ces derniers seront donc en mesure de proposer à leurs clients une formule exclusive réunissant les contenus de trois des plus grands studios hollywoodiens. Bref, un bon moyen de se différencier de ses concurrents, et une initiative qui devrait ravir les internautes américains, de plus en plus enclins à profiter de la vidéo à la demande dès qu'elle est gratuite, comme en témoigne le succès de Hulu.

Gratuit et transparent pour l'utilisateur final, Epik serait donc une extension à Internet de la télévision payante. Un modèle finalement assez proche de ce que fait aujourd'hui Canal+ avec son offre « Canal+ à la demande », à ceci près que l'initiative n'émane pas d'un réseau de télévision payante, mais directement des studios. Une bonne façon pour ces derniers de générer des revenus sans dépendre ni d'un diffuseur particulier, ni de la propension des internautes à acheter des contenus en ligne, ni du marché de la publicité en ligne.

(crédit capture d'écran : ArsTechnica)
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
L'électricité sans fil ne serait bientôt plus un mythe
L'inquiétude monte à l'international vis-à-vis d'hypothétiques
scroll top