PLOSS, le logiciel libre et la relance économique

01 juin 2018 à 15h36
0
02144908-photo-logo-ploss.jpg
Paris Libre Open Source Software (PLOSS), réseau francilien d'entreprises du secteur, invite le gouvernement à soutenir le logiciel libre pour relancer l'économie numérique « dans la perspective d'une sortie de crise à l'horizon 2010-2012. » Utopique ou réaliste ?

PLOSS a dévoilé le 28 mai ses 10 propositions censées se distinguer « par un coût nul ou réduit et un impact important sur la relance et le développement économique. » Celles-ci visent notamment : la non-discrimination dans les appels d'offres publics autour des logiciels, l'exigence d'interopérabilité, la non-brevetabilité des logiciels et la condamnation des pratiques commerciales de vente liée de matériel et logiciels. Elles couvrent également : l'attribution d'une part des commandes publiques aux PME, l'incitation fiscale à la participation aux développements libres et, enfin, l'introduction d'un statut particulier d'association à but non lucratif du logiciel libre.

Les membres de PLOSS affirment qu'une telle politique de soutien à l'industrie du logiciel libre « est l'un des meilleurs terrains d'action pour une relance nationale. » Avant d'insister : « parce qu'il fonde la création de valeur sur l'expertise des hommes et non sur le seul droit d'utilisation, le logiciel libre est un vecteur de relance économique, d'emplois et de compétitivité. » L'association affirme, enfin : « une relance appuyée sur le logiciel libre ne bénéficie pas aux seuls acteurs d'une filière, mais se propage en création de valeur pour l'ensemble de l'économie. »

Utopique pour les uns (le logiciel doit-il bénéficier des faveurs de l'Etat au seul prétexte qu'il est libre ?), réaliste pour d'autres, ce message sera-t-il entendu par Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat en charge du développement de l'économie numérique ?

Créée en 2008, l'association PLOSS s'est donnée pour principales missions de structurer l'écosystème open source et de favoriser l'emploi dans le domaine en Ile de France. Le réseau compte, à ce jour, une trentaine de membres, parmi lesquels : AF83 (développements), Alter Way (services), eZ Systems (gestion de contenu), Nuxeo (gestion de contenu), Open Wide (services) et Wallix (sécurité).
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Netbook : Android s'installe chez Acer
AMD Athlon II X2 250, Phenom II X2 550 en test
Un malware infecte 40 000 sites Internet
Steve Jobs semble être
Le marché des serveurs frôle la panne
E3 : un peu de gameplay en video pour  DiRT 2
Google Docs : maintenant compatible avec  Office 2007
N97 : Nokia va lancer son arme anti-iPhone en juillet en France
NVIDIA accélère les animations Flash
Encre électronique : E-ink passe sous pavillon taïwanais
Haut de page