Daniel Fried: "Veeam conçoit du logiciel d'administration complémentaire aux outils VMware"

01 juin 2018 à 15h36
0
02051912-photo-fried3.jpg
A l'occasion de l'installation de Veeam Software à Paris, Daniel Fried, directeur Europe du sud et centrale de l'éditeur de logiciels d'administration d'environnements virtuels VMware, précise les objectifs de l'entreprise sur un marché de la virtualisation en croissance.

AB - Daniel Fried, bonjour. Pouvez-vous préciser le modèle économique de Veeam Software ?

DF - Nous privilégions la vente indirecte à 100%, dans un modèle de type deux tiers, de produits d'administration et de sécurisation d'infrastructures VMware. Concrètement, les nombreux partenaires de VMware, référence de la virtualisation de serveurs, constituent notre cible. Je les connais bien pour avoir travaillé par le passé chez VMware. Nos solutions d'aide à la configuration de la machine virtuelle, de suivi, d'analyse et de gestion des performances sont complémentaires aux siennes.

Bien sûr, nous sortons régulièrement des mises à jour. Le défi consiste à proposer les nouvelles versions majeures de nos produits lorsque celles de VMWare sortent, c'est le cas par exemple pour la plateforme VMware VSphere 4. Le client est alors assuré de l'adéquation technique et fonctionnelle entre les deux offres. Cette faculté, cette flexibilité, c'est notre atout.

Concernant, note mode de licence, nous facturons au CPU (processeur). Un exemple, notre solution Backup & Replication qui permet de réaliser des plans de reprise d'activité (PRA) par sauvegarde différentielle des machines virtuelles, est facturée au prix public de 440 euros par CPU

AB - Veeam Software est un des multiples partenaires de l'éditeur américain VMware. Comment se distinguer dans cet écosystème ?

DF - Effectivement, VMware s'appuie sur un large réseau de partenaires, c'est sa force. Cependant, ces partenaires proposent différents services et/ou produits. Veeam Software, pour sa part, est un partenaire technologique (technology alliance premier partner) de VMware. Nous ne revendons pas ses logiciels contrairement à d'autres. Je le répète : pouvoir proposer des applications d'administration complémentaires aux solutions VMware, régulièrement mises à jour, fait notre valeur. En outre, sur ce segment, la concurrence est encore restreinte.

Nous ne sommes pas noyés.

AB - Quelles opportunités vous offrent VMware VSphere 4, solution qualifiée par l'éditeur de « système global du centre de données » ou « d'OS du cloud » ?

DF - Et bien, au-delà de la campagne marketing qui accompagne la sortie d'un nouveau produit, je peux dire que toutes nos solutions ont été conçues pour fonctionner dans des systèmes complexes. Que les données soient chez un client de VMware ou hébergées en externe sur un nuage de serveurs (cloud computing), nous sommes prêts.

AB - Pour quelles raisons Veeam Software a choisi d'ouvrir un bureau en France, à Paris, malgré la présence de revendeurs ?

DF - Veeam est basée aux Etats-Unis, à Colombus, Ohio. En septembre 2008, la société a installé son siège européen à Londres. Afin de poursuivre son développement sur les marchés du sud de l'Europe, l'ouverture d'un bureau à Paris - La Défense s'est imposée. Nous sommes par conséquent plus proches de nos clients finaux et de nos partenaires, dont Microsoft, HP et Dell, pour mener à bien des relations commerciales et marketing. J'ajoute que la plupart des développeurs de Veeam Software travaillent à Saint-Pétersbourg.

AB - Qui sont vos principaux clients en France ?

DF - Il m'est difficile de communiquer leurs noms sans leur accord. Je peux vous dire que nous travaillons aujourd'hui avec deux types d'entreprises : les grands comptes (industries et banques) qui ont besoin d'optimiser leurs systèmes et de mieux comprendre les atouts de la virtualisation, d'une part, et de nombreuses petites sociétés de tous secteurs, utilisatrices de l'hyperviseur léger et gratuit VMware ESXi ou de son aîné ESX. Nous travaillons également avec un nombre toujours plus importants d'administrations locales.

AB - Qu'en est-il de la croissance de Veeam Software ?

DF - Veeam Software est une jeune société. Elle a été créée mi-2006 par Ratmir Timashev, président de Veeam, et Andrei Baronov, tous deux à l'origine d'Aelita Software, un éditeur racheté par Quest Software en 2004. Veeam a démarré son activité en proposant le logiciel Veeam FastSCP (Fast and Secure Copy) pour VMware ESX/ESXi. Toujours au catalogue, cette solution gratuite permet de copier des fichiers depuis ESX vers Windows, de Windows vers ESX, ou directement d'ESX à ESX. Depuis, notre gamme de produits payants ou gratuits s'est étoffée (Backup, Reporter, Monitor, nWorks, Configurator, Root Access, Stencils...) Aujourd'hui, la société est rentable et son volume d'affaires double tous les deux mois.

DF - Daniel Fried, je vous remercie.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L.Chatel explique le retard de la quatrième licence 3G
Portrait d’Entreprenaute : Aymeric Chotard, 2xMoinsCher.com
Clubic vous explique les différentes options du BIOS
Silicani remplacerait Mallet à la tête de l'Arcep
5 ans avec sursis pour le créateur du ver Nugache
MSI N285GTX HydroGen OC : GTX 285 watercoolée
Toshiba grave la mémoire Flash en 32 nanomètres
Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
Calgari, IronMan : deux smartphones Android de Motorola
Forfaits bloqués de 15 à 25 euros chez Simpleo
Haut de page