Jacques Rosselin, Vendredi : « Internet ne se substitue pas à la lecture d'un hebdo »

01 juin 2018 à 15h36
0
Créateur du magazine Courrier International mais également du site CanalWeb.net, Jacques Rosselin a décidé de s'appuyer sur ces deux expériences pour créer Vendredi, un nouveau magazine proposant depuis quelques mois un florilège des meilleures publications des internautes. Dans cet entretien, Jacques Rosselin revient sur l'ambition de ce projet et partage son analyse sur un secteur en pleine mutation.

JB -Jacques Rosselin, bonjour. Comment peut on présenter Vendredi ? Une sorte de courrier international du web ?
 
00FA000001994450-photo-jacques-rosselin.jpg
Jacques Rosselin
JR -Oui, c'est le même concept, mais appliqué à la matière du net, au moins aussi riche et aussi diverse que celle de la presse étrangère. Sur le Web, on trouve de plus en plus d'information, les blogs et les sites d'actualité se multiplient. Nous suivons des centaines de sources d'info sur le net. Il devient impossible pour les lecteurs de tout suivre. Même pour les initiés qui utilisent des agrégateurs de flux RSS ou delicious, ou des sites agrégatifs comme aaaliens. Pour ceux, de plus en plus nombreux, qui s'intéressent au regard différent que pose le Net sur l'actualité politique et économique, Vendredi est un journal indispensable. Bien sûr, Vendredi intéresse aussi ceux qui ne vont que rarement sur le net pour s'informer, mais qui savent bien qu'il s'y passe quelque chose de nouveau en terme d'information.
 
JB -N'est-ce pas paradoxal de publier un magazine en papier alors que votre cible est plutôt connectée ?

JR -Les gens qui se connectent à Internet pour s'informer sont plus nombreux que les autres à lire la presse papier. La lecture des supports électroniques entraîne (et même ramène !) à la lecture du support papier. Le nombre de lecteurs des quotidiens n'a-t-il pas augmenté ces derniers temps ? Les gens "connectés" -comme vous dites -consomment l'info sur tous les supports : à la radio, sur le net, à la télé et bien sûr sur du papier. Et lire un journal ou un livre est une expérience très différente de celle de la lecture sur un PC ou sur son I-phone. Essayez, vous verrez ;-) Internet ne se substitue pas à la lecture d'un hebdo ou d'un bouquin.
  
JB -Vous avez été le pionnier français de la vidéo en ligne avec Canalweb. Réfléchissez vous à des moyens de mettre en avant les contenus de Youtube ou Dailymotion dans Vendredi ?

JR -C'est compliqué. Entrevue avait fait un bon travail avec le zapping de la télé adapté à un magazine papier. Il faudrait faire la même chose. Nous devrons attendre la nouvelle formule de rentrée, qui comportera plus de pages. Il faut y arriver parce que la vidéo joue un rôle très important sur le net.

JB -Les internautes, les blogueurs ou les médias en ligne sont de plus en plus critiques vis à vis des agrégateurs web qui reprennent leurs contenus. Comment rémunérez vous vos contributeurs ? 

JR -Chaque papier publié fait l'objet d'un droit de reproduction forfaitaire de 50 euros pour le moment. Ceux qui sont simplement cités ou résumés relèvent du simple droit de citation, comme pour n'importe quel journal ou revue de presse. Nous attachons beaucoup d'importance à cela et sommes les seuls en France (au monde !) à rémunérer les blogueurs pour leur papiers.

JB -Avec le numérique, la presse se pose beaucoup de questions. Selon vous, à quoi ressembleront les journaux dans 10 ans ?

JR -Ils auront évolué. Notamment en tenant compte du fait que leur lecteurs s'informe D'ABORD sur Internet, et lisent la presse ensuite. Paper is here to stay... Le papier est là pour longtemps. Il y a plus de sites et de blogs qui ferment chaque jour que de journaux !

JB -Jacques Rosselin, je vous remercie.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le Power Pack 2 de Windows Home Server en détails
Khronos, Mozilla et Google veulent du web en 3D
Apple iPod Touch vs Creative ZEN X-Fi 32 Go : le test
Nouveaux écrans et ordinateur haut de gamme chez HP
Samsung SCH-W740 : nouveau photophone tactile avec APN de 8 megapixels
Vers un manifeste pour l'innovation en Europe ?
Bruxelles : la France manque de dynamisme sur le marché de la téléphonie
  Wolfenstein 3D  de retour sur iPhone
Google investit dans la jeune pousse Pixazza
Ovi Store : l'App Store de Nokia référencera les jeux N-Gage et des vidéos
Haut de page