Nicolas Sarkozy veut créer une liste noire des sites pédopornographiques

01 juin 2018 à 15h36
0
00DC000001682372-photo-nicolas-sarkozy-hp.jpg
Le message du Forum des droits sur l'internet a été entendu. Nicolas Sarkozy a indiqué vendredi souhaiter la constitution d'une « liste noire » de sites pédopornographiques, sites dont l'accès serait bloqué dans le but de protéger les mineurs.

Le ministère de l'intérieur, les secrétariats d'Etat à la famille et au développement de l'économie numérique devront mettre en place cette liste, a précisé le chef de l'Etat lors d'une intervention à l'Elysée devant les représentants d'associations familiales.

Rappelons-le, l'exécutif français attend des opérateurs internet actifs dans le pays qu'ils bloquent l'accès aux sites pédopornographiques. A supposer que le blocage soit techniquement possible et qu'il n'empiète pas sur les libertés fondamentales, est-ce pertinent de demander aux fournisseurs d'accès internet (FAI) de bloquer des contenus illicites ?

« J'ai le plus grand respect pour la liberté, mais un site pédopornographique, ce n'est pas de la liberté (...) Il n'y a aucune raison que les FAI permettent l'accès à des sites pédopornographiques », a déclaré Nicolas Sarkozy. Avant d'ajouter : « internet n'est pas hors de l'Etat de droit. Notre devoir, c'est de protéger et d'aider les familles. » Le Président de la République n'a pas précisé à quelle date et sous quelles conditions la liste noire allait être créée.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Mandriva Linux 2009 Spring approche, Beta disponible
Bespin : Mozilla lance un éditeur de code en ligne
Microsoft fait condamner Wipnord pour contrefaçon
  World Of Battles  prend du retard en images
Capgemini s'interroge sur ses perspectives 2009
Après  World Of Warcraft  , Blizzard sur un nouveau MMO
Une double spécialisation des talents dans  WoW
Player Pixon : un photophone GPS surdoué?
HPC : Bull a réalisé 5,6 millions d'euros de bénéfice net en 2008
YouTube séduit à nouveau Sony Music Entertainment
Haut de page