GFK : l'électronique grand public en crise en France

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000001650466-photo-eeepc-901.jpg
L'institut d'études GFK vient de publier son rapport concernant le marché français de l'électronique grand public (EGP) en 2008, cumulant produits informatiques (netbooks, notebooks), télécoms (téléphones mobiles), baladeurs multimédia, jeux vidéo et produits photo.

Une première baisse depuis 10 ans
Il en ressort que pour la première fois depuis 10 ans, le marché de l'EGP a enregistré l'année dernière une baisse de 3% en valeur avec un chiffre d'affaires généré sur la période de 19,5 milliards d'euros contre 20,1 milliards en 2007. Si il avait cru de 10% en 2006 et de 9% en 2007, il faudra se contenter d'une croissance négative pour l'année 2008. Et la tendance risque encore de s'accentuer en 2009, GFK tablant sur une baisse cette année de 9% avec un CA généré de 17,7 milliards d'euros.

La faute au contexte économique actuel ? Pas si sûr selon François Klipfel, le directeur général adjoint de GFK, même si ce phénomène devrait « fortement impacter le marché à partir de cette année ». Cette croissance en recul par rapport à 2007 s'expliquerait en effet par 3 facteurs : le manque d'innovation du marché - les nouveautés technologiques d'hier étant présentes dans des terminaux d'entrée ou de milieu de gamme -, le taux d'équipement en saturation - qui n'a pas aujourd'hui un téléphone mobile ? - ou la guerre des prix - le marché est en croissance en volume mais peine à évoluer en valeur -.

Quels sont les secteurs technologiques les plus touchés ?
Car ce chiffre impressionnant de 3% de recul du CA généré par le marché de l'EGP en 2008 aurait pu être bien pire, essentiellement « sauvé » par la croissance de 19% du marché du jeux vidéo qui représente à lui tout seul 8% du chiffre d'affaires des biens technologiques en 2008. Tous les autres secteurs sont en décroissance : -2% pour les télécoms (12% du CA) et la photo (9% du CA), -5% pour l'informatique (34% du CA) et -6 pour l'EGP seul (38% du CA).

Pour infirmer la thèse d'un effet crise sur le moral - et le portefeuille - des français, GFK indique que les consommateurs sont toujours aussi nombreux et consomment notamment des produits à plus haute valeur ajoutée. Si le marché français des télécoms est en recul de 3%, celui des « mobiles et smartphones » a gagné 1%. Et la tendance est la même pour la photo (-2%) avec une hausse de 3% des appareils photo numérique écoulés ou pour l'informatique (-5%) avec 15% de croissance pour les « PC de bureau et portables ». Il n'y a que le marché de l'EGP qui reste en nette décroissance (-6%), la TV, le DVD, la HiFi, les baladeurs ou le GPS étant tous en déclin (-7%).

Combien de mobiles, ordinateurs (portables) et GPS autonomes écoulés en France en 2008 ?
Pour faire le bilan en chiffres de l'année 2008, GFK rapporte que ce sont 5,9 millions de télévisions (+2%) qui ont été écoulées dans l'Hexagone contre 21,7 millions de téléphones mobiles (hors smartphones) (-2% par rapport à 2007 et -9% en valeur). Et le marché de la téléphonie mobile devrait cette année également enregistrer une baisse de 8% pour atteindre 20 millions d'unités vendues. Le marché des smartphones représente quant à lui 1,8 million de pièces.

« En valeur, avec 380 millions d'euros, les smartphones ont représenté près de 20% de CA total du marché français en 2008 et devraient représenter près de 30% du CA en 2009 », a indiqué François Klipfel. Au sein des smartphones, les modèles à écran tactile représentent 80% des ventes en volume. Ils ont même représenté près de 90% des ventes en décembre dernier.

Après plusieurs années de forte croissance, le marché du GPS n'a pas été aussi réactif que prévu. Ce sont 2,7 millions de GPS autonomes qui ont été écoulés en France en 2008. Le chiffre d'affaires du marché du GPS nomade à baissé de 19% pour atteindre 534 millions d'euros. 5 millions d'appareils photo numériques ont trouvé preneur, dont 435 000 reflex numériques. GFK table sur une croissance de 11% en 2009 avec plus de 485 000 reflex numériques qui devraient être écoulés cette année.

Concernant le marché très segmenté des netbooks, c'est à dire des PC portables à bas prix, GFK indique que ce sont près de 500 000 pièces qui ont été écoulées dans l'Hexagone pour un prix moyen avoisinant les 330 euros (contre 700 pour les PC portables). A noter que ce chiffre ne prend pas en compte les netbooks vendus par le biais d'opérateurs mobiles. Enfin, GFK indique que l'année 2009 devrait être synonyme de haute définition, qu'il s'agisse de décodeurs TNT, de lecteurs DVD ou du Home Cinema. « Tous ces appareils apportent une valeur perçue réelle pour le consommateur et donc se vendent bien », indique l'institut d'études.

Vers un développement de la convergence des produits technologiques ?
Reste à savoir comment évolueront cette année encore certains périphériques nomades comme les baladeurs, de plus en plus cannibalisés par des produits convergents dotés de fonction MP3. Sur ce sujet, sur les 11 millions de baladeurs MP3 et musicphones du marché en 2008, GFK indique que 56% sont déjà des mobiles MP3 contre 44% « seulement » des baladeurs, toutes marques confondues. A l'inverse, le processus de cannibalisation ne s'est pas pas encore produit sur les systèmes de navigation GPS. Sur les 4 millions d'appareils utilisés en France seuls 30% sont des mobiles GPS, l'écrasante majorité étant encore constituée de GPS autonomes. Pour combien de temps encore ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Aucune version PC de  Fable II  en cours chez Lionhead
La fondation de Bill Gates perd et gagne
Nokia confirme qu'il sera bien MVNO au Japon via la marque Vertu
La ville de New York modernise le tourisme en s'associant à Google
BI : Tibco Spotfire intègre le carré magique Gartner
Test de l'Antec Skeleton, un boitier... original
Une pluie d’euros pour MeteoJob
  Demigod  : entre collector et configuration requise
USA : Contre les abus déplacés, l'APN du téléphone deviendrait audible
Vers une licence globale au Royaume-Uni ?
Haut de page