4ème licence 3G : Free, "une offre mobile n'aura de sens que si elle est nationale"

01 juin 2018 à 15h36
0
00B4000000449287-photo-logo-free.jpg
Iliad, la maison-mère de l'opérateur Internet Free, n'est pas encore officiellement candidate à la quatrième licence 3G que les spéculations vont bon train sur les contraintes techniques liées son utilisation.

Car le lot de fréquences 5 Mhz dans la bande des 2,1 Ghz ne devrait pas permettre selon certains de proposer une couverture mobile nationale. C'est entre autres ce que précise Marianne dans son édition de la semaine, parlant de tarifs cassés en matière de téléphonie mobile via une offre de Free seulement dans les grandes villes françaises. Car au même titre que Free dispose de son propre réseau ADSL (dégroupage) dans les grandes villes, l'opérateur est toujours tributaire des lignes louées de France Telecom pour certaines autres régions.

« Ce niveau de tarif devrait se réaliser grâce à des offres géographiques. Comme il l'a fait dans l'ADSL, Free devrait proposer des tarifs généreux pour les habitants des grands centre urbains. Pas question donc de couvrir le territoire dans sa totalité », précise le magazine. Une sorte d'offre de « dégroupage mobile » en quelque sorte. Les clients éligibles disposeraient ainsi de tarifs plus avantageux que les clients non éligibles.

Contacté par Mobinaute.com, Free réfute cependant une telle information, parlant d'une « offre qui n'aura de sens que si elle est nationale, avec les mêmes prix pratiqués dans toutes les zones géographiques comme le propose actuellement Free avec son offre ADSL. », nous précise-t-on. Concernant la couverture mobile que pourrait proposer un quatrième opérateur, il s'avère que « c'est techniquement faisable d'avoir une couverture de tout le territoire avec un seul lot de fréquences 5 Mhz. D'autant plus que le nouvel acteur bénéficiera également d'un lot 5 Mhz dans les bandes des 900 Mhz ».

Enfin, concernant les différences techniques entre un bloc de fréquences 5 Mhz proposé aujourd'hui à un nouvel acteur et un lot de 15 Mhz proposé l'année dernière par l'Arcep, elles seraient principalement liées à la capacité de gérer un nombre important de clients. « Un lot de fréquences 5 Mhz dans les bandes 2,1 Ghz permettrait de toucher de 8 à 10 millions de clients. A cela s'ajoute le second lot 5 Mhz dans les bandes 900 Mhz », nous précise un représentant de Free.

Le débat parlementaire au sujet des conditions d'attribution de la quatrième licence 3G sera organisé le 5 février prochain à l'Assemblée. Ce sera entre autres l'occasion d'aborder les différents points économiques nécessaires pour l'obtenir. A ce sujet, Maxime Lombardini, le directeur général de Free, tablait sur un prix de licence qui devrait avoisiner les 200 millions d'euros.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Mobile à clavier détachable : premières photos du LG VX 9600
Glofiish DX900 : E-Ten lance son smartphone à double carte SIM sous Windows Mobile
Microsoft Internet Explorer 8.0 RC1 disponible
L'Elysée contre l'extension de la redevance TV aux PC
Télécoms : l'Arcep lance un site d'aide au consommateur
Soldes Microsoft: Vista Ultimate mise à jour 69€ (màj)
Twitter valorisé 250 millions de dollars ?
Un peu de retard pour  Les Sims 3  ?
L'ESIEA se spécialise dans la guerre informatique
Blackberry Storm : 500 000 exemplaires écoulés en un mois malgré des problèmes de stabilité
Haut de page