Application Center : RIM prépare la sortie de son kiosque de programmes Blackberry

20 janvier 2009 à 10h00
0
00B4000001670938-photo-rim-application-center.jpg
Le canadien Research In Motion (RIM) prépare activement la sortie dans le courant du mois de mars de l' « Application Center », le kiosque de téléchargement de programmes tiers pour le système Blackberry OS.

Déjà intégré aux smartphones Storm de la marque, il ne référence à cette heure que des programmes créés par RIM ou ses partenaires. Et tous sont gratuits. Mais pour concurrencer l'App Store d'Apple ou le Android Market de Google, RIM propose dès aujourd'hui aux développeurs de la planète de soumettre leurs propres applications gratuites ou payantes.

Détail intéressant, il est nécessaire de disposer d'un compte PayPal pour publier une application compatible avec le système mobile de RIM. Pour le reste, contrairement aux premières informations publiées par le canadien, il apparaît que son kiosque de téléchargement de programmes sera finalement compatible avec les smartphones Blackberry disposant d'un système 4.2.1 ou supérieur. Il ne sera donc pas réservé aux seuls possesseurs de smartphones à écran tactile.

A noter que contrairement à Apple qui reverse 70% des revenus générés par les applications acquises depuis l'App Store aux développeurs, RIM en reversera 80%. Reste à savoir quelle plateforme mobile sera la plus plébiscitée par les développeurs de logiciels.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un câblo-opérateur danois bloque Pirate Bay
La messagerie visuelle vocale va s'inviter sur le Blackberry Bold
Beidou : la chine concurrencera le GPS américain et le Galileo européen en 2015
Le MMO  World Of Darkness  prévu courant 2010
Obama : une investiture qui affole les réseaux
<b>Joyeux Noël</b>
Cisco va entrer sur le marché des serveurs
Norton Internet Security 4 pour Mac est disponible
Le jeu PC en bonne santé selon le patron de BioWare
SkyBox, SkyLine et SkyMarket : Microsoft s'apprête à lancer son offensive anti Apple
Haut de page