4ème licence 3G : une couverture nationale, Free candidat ?

13 janvier 2009 à 11h27
0
Quelques heures après l'annonce des conditions d'attribution de la quatrième licence 3G dans l'Hexagone, les réactions des différents acteurs des télécoms intéressés par cette dernière n'ont pas tardé. A commencer par Iliad, propriétaire de Free, qui semble plus que jamais candidat pour lancer une offre de téléphonie mobile en exploitant l'une de ses filiales, « Free Mobile ».

4ème licence 3G : un lot de fréquences 5 Mhz, une couverture nationale
Sur les trois lots de fréquences 5 Mhz dans la bande des 2,1 Ghz qui seront attribués, il y en aura un de réservé à un nouvel entrant. Et au sujet de la couverture en téléphonie mobile autorisée en exploitant ce seul lot, il apparaît qu'elle sera bien nationale. Car conformément à leurs engagements, les opérateurs mobiles historiques devraient effectivement libérer le lot de fréquences 5 Mhz dans la bande des 900 Mhz, améliorant d'autant la couverture 3G pour un nouvel entrant.

Free toujours intéressé par la 4ème licence 3G
Alors que Free Mobile était la seule société a avoir déposé un dossier à la mi 2007 lors de l'appel à candidatures de l'Arcep pour l'obtention d'une quatrième licence 3G, son dossier avait finalement été rejeté, faute d'accord financier trouvé avec le régulateur des télécoms. Pour rappel, le montant de la licence 3G accordée au début des années 2000 à Orange, SFR et Bouygues Telecom n'a pas à ce jour évolué, étant toujours fixé à 619 millions d'euros.

Toujours est-il qu'Iliad confirme aujourd'hui son intérêt pour une telle licence. Contacté par Mobinaute.com, l'opérateur télécom se félicite en effet de cette « très bonne nouvelle » tout en saluant « la démarche volontariste et pro concurrentielle du gouvernement et de l'Arcep ». Cependant, Free attend de connaître les modalités financières précises permettant d'acquérir une telle licence avant de s'engager.

Une 4ème licence 3G qui fait des étincelles
Concernant les autres réactions des acteurs du monde des télécoms, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir a indiqué à l'AFP qu'il s'agit d'une « très bonne surprise » mais que « nous n'allons pas crier victoire, préférant attendre de voir l'ensemble des conditions de ces enchères ». Pour la fédération des télécommunications « CFE-CGC et Unsa », le bilan est déjà plus mitigé, ce quatrième opérateur mobile pouvant être privilégié par rapport aux opérateurs historiques.

« La CFE-CGC et Unsa protestent énergiquement contre cette mesure, qui exonère d'emblée le nouvel entrant de tout respect du service universel et des contraintes d'aménagement du territoire. Le nouvel opérateur pourra donc se concentrer sur les seules zones urbaines à haute valeur ajoutée, laissant aux trois autres opérateurs (Orange, SFR et Bouygues) les contraintes d'une couverture nationale », indique la fédération.

Selon Eric Besson, le secrétaire d'Etat à l'Economie numérique, un appel d'offres pour l'obtention de la quatrième licence 3G devrait être lancé à la fin du mois prochain alors que les fréquences sont prévues pour être attribuées avant l'été.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

« Une deuxième chance pour les entrepreneurs ? » une tribune de Jérôme Adam
VoIP : Free ajoutera 17 nouveaux pays
RSA s'inquiète de la profusion des nuisibles vendus en ligne
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
Dell versera 3,35 millions de dollars aux USA
Blogbang diffusera les 20 webisodes de Cell d’Endemol
Google lance Quick Search Box pour Mac OS X
Blimey! Games « racheté » par Slightly Mad Studios
4ème licence 3G : le cours de bourse des trois opérateurs historiques en nette baisse
Le président de Seagate est remplacé, le fondateur de Delicious rejoint Google
Haut de page