Nokia Maps : une semaine de navigation GPS offerte

Alexandre Habian
30 décembre 2008 à 10h40
0
00C8000001335642-photo-nokia-maps-2-0.jpg
Le numéro un mondial de la téléphonie mobile profite de la fin d'année pour offrir à ses clients une semaine de navigation GPS via le logiciel cartographique Nokia Maps.

Installé de base dans une très grande majorité des smartphones et mobiles de la marque, Nokia Maps et effectivement avant tout un logiciel permettant de visualiser des cartes numériques à télécharger par les airs ou à stocker sur carte mémoire.

En option seulement il permet d'avoir un guidage vocal et une interface de navigation GPS évoluée, moyennant un abonnement au mois ou à l'année à un prix avec des cartes d'Europe de respectivement 13 et 100 euros. Pour disposer de cartes locales, il faudra compter 5 euros pour un mois et 25 euros pour un an.

Et en dehors des offres d'essai disponibles de base avec l'achat d'un smartphone de Nokia, le Finlandais propose donc désormais une semaine de navigation GPS gratuite via Nokia Maps et utilisable avec des cartes du monde entier. Ces dernières pourront être téléchargées à nouveau par les airs ou découpées via un logiciel PC/Mac pour être stockées dans la mémoire interne des smartphones.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top