Floride : l'Eldorado des retraités et prochain nid des start-ups ?

Guillaume Belfiore
Par Guillaume Belfiore, Rédacteur en chef adjoint.
Publié le 30 décembre 2008 à 10h53
0096000001841022-photo-floride.jpg
Alors que le la bulle 2.0 semble s'essoufler avec la crise financière, le New York Times rapporte que l'état de Floride souhaite dynamiser son pôle technologique en attirant les jeunes start-ups et en recherchant des fonds d'investissement qui viendront s'ajouter au 29,5 millions de dollars du Florida Opportunity Fund lancé par le gouvernement.

Ces apports financiers seront reversés à de jeunes sociétés nationales dont les activités se développent en Floride et plus particulièrement celles créees dans les universités et les centres de recherche de l'état

Selon l'association nationale du capital-risque, ces dix dernières années, ce sont principalement l'état du Nouveau Mexique et les villes de Pittsburg, Seattle et Los Angeles qui auraient profité de fonds d'investissement.

L'état de Floride souhaite investir dans des secteurs industriels déjà développés localement tels que l'aérospatial, la sécurité intérieure ou les énergies durables. Jeff Kottkamp, gouverneur de Floride, explique au New York Times que cet investissement dans le secteur des nouvelles technologies permettra d'assurer une concurrence avec le reste du pays.

Depuis l'an 2000, les sociétés à capital-risque auraient investi 6,4 milliards de dollars dans 700 firmes basées en Floride.
Guillaume Belfiore
Par Guillaume Belfiore
Rédacteur en chef adjoint

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.