Free quitte la Fédération française des télécoms

24 décembre 2008 à 10h43
0
00C8000001477854-photo-logo-iliad.jpg
Free seul contre tous ? Déjà isolé en matière d'accords de mutualisation du câblage en fibre optique, Iliad, la maison mère de Free, a désormais confirmé les informations de la « Lettre A », se retirant de la Fédération française des télécoms.

Créée en octobre 2007 par onze acteurs des télécoms dont Bouygues Telecom, SFR, Numéricâble, l'AFOM ou... Iliad, cette association loi 1901 a pour but de « promouvoir le développement des communications électroniques et des entreprises du secteur, en favorisant l'innovation, l'emploi et la qualité du service rendu aux clients ». Mais il faut croire que bien que membre fondateur, Iliad a décidé de ne plus en faire partie.

« Les conditions actuelles de concurrence rendent difficiles l'expression de positions communes sur des sujets structurants », a précisé un représentant de l'opérateur Internet à l'AFP, confirmant ne pas vouloir renouveler en janvier son adhésion à cette association. D'autant plus qu'entre les prises de position d'Iliad sur la fibre optique ou sur la quatrième licence 3G, Free est dans une position assez délicate, ayant une stratégie différente de celle des autres opérateurs historiques ou indépendants, et ayant du mal à faire entendre sa voix. Reste à savoir si à force de lobbying, Iliad réussira à rattacher à sa cause pouvoirs publics et autorités de régulation...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Moblin : Intel ouvre un centre de développement à Taïwan
Sony préparerait un
BD : le dernier Lucky Luke à la fois en version papier et sur iPhone
HTC pourrait commercialiser son second smartphone Android en avril 2009
Les ventes du notebook détrôneraient celles du PC fixe
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Haut de page