Le monde virtuel Habbo dépasse Facebook en France

01825610-photo-habbo-logo.jpg
Parmi les réseaux communautaires convoités par les adolescents, Habbo, édité par la société finlandaise sulake, est un monde virtuel au sein duquel il est possible de créer un avatar et de rencontrer d'autres membres au travers de différentes activités (jeux, chat...). Aujourd'hui, le site compterait 114 millions d'inscrits à travers le monde, soit plus que MySpace (110 millions).

Puisqu'il cible la tranche d'âge des 13-16 ans, Habbo a choisi d'adopter une attitude plutôt rassurante auprès des adultes et a mis en place une équipe de modérateurs (24h/7j) afin de prévenir toute activité frauduleuse pour les achats effectués au travers du réseau ou toute attitude abusive.

En France, Habbo.fr a récemment franchi le cap des 7 millions d'utilisateurs, ce qui le place devant Facebook (environ 6 millions de membres) et aurait enregistré jusqu'à 13 milliers d'inscrits connectés simultanément. C'est en novembre 2004 que Habbo signa un partenariat avec le groupe M6 Web - dont fait également partie Neteco.com - afin de développer le site auprès des adolescents de l'Hexagone.

01825608-photo-trends-habbo.jpg
Modifié le 18/09/2018 à 14h41
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Belle affaire pCloud pour famille : 2 To de stockage cloud à prix cassé
Marvel Cinematic Universe : le guide complet pour regarder (ou non) les films et séries du MCU dans le bon ordre
E3 2021 : des stands virtuels et d'autres animations dématérialisées au programme
Un revenu universel en crypto-monnaie : douce utopie ou vraie bonne idée ?
PS5 : Sony travaille en ce moment sur plus de 25 exclusivités
Test Sony Bravia XR-55X90J : une alternative intéressante aux téléviseurs OLED ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
PS5 : Sony dévoile deux nouveaux coloris pour la manette DualSense
Cent ans après : la carte de crédit, produit d'une utopie
Test ASRock B560M Steel Legend : parce que le Z590 n'est pas forcément indispensable
Haut de page