Neutralité du net : Google répond aux accusations

18 décembre 2008 à 11h03
0
00645080-photo-logo-article-recherche-google.jpg
En début de semaine, le Wall Street Journal dénonçait certaines pratiques de Google et accusait la société californienne d'établir plusieurs partenariats avec les principaux câblo-opérateurs américains mettant en péril la neutralité du net. Le quotidien expliquait alors que Google tentait d'obtenir un traitement privilégié pour ses services Internet.

Quelques jours plus tard Google tente de s'expliquer et la firme de Mountain View, à son tour, accuse le Wall Street Journal d'avoir confondu une demande d'accès prioritaire menaçant de plein fouet la neutralité du net et la mise en place de serveurs cache partagés.

Aussi, Richard Whitt, conseiller média & Telecom, explique que la mise en cache des données est une pratique courante utilisées par les fournisseurs d'accès à internet ou les éditeurs de contenu afin d'améliorer l'expérience utilisateur. M. Whitt précise que d'autres sociétés telles que Akamai ou Amazon Cloudfront font usage de cette technique.

Ainsi, le déploiement de serveurs cache pour un site Internet qui nécessite une forte bande passante - tel que YouTube - permet à l'utilisateur d'améliorer le confort de lecture des clips tout en optimisant le trafic Internet des câblo-opérateurs. En effet, ce sont précisément les sites de streaming tels que YouTube - jugés gros consommateurs de bande passante - qui sont pointés du doigt par les FAI américains.

Google précise aussi que la mise en place de ces serveurs est régulée par le programme intitulé Google Global Cache et que cela n'entraine aucune exclusivité auprès des fournisseurs d'accès à Internet.

Richard Whitt conclut : « Google reste fortement engagé dans les principes de la neutralité du net et continuera de travailler avec les autorités dans les années à venir pour conserver un Internet gratuit et ouvert ».

Si finalement la neutralité du net ne semble pas être en péril, ce malentendu révèle néanmoins la puissance de Google et la crainte qu'il puisse un jour profiter de sa popularité à ses propres fins.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Copie privée : tarifs maintenus, extension aux mobiles
Planning :  Bioshock 2  et  Mafia 2  avant novembre 2009
Financement d’entreprises : Melcion propose une alternative aux banques et aux VC
iPhone FR : Apple déçu, pas d'offre à Noël chez SFR et Bouygtel, baisse des prix chez Orange
Take-Two n'éditera pas  Champions Online
Steam : un passage à l'euro qui fait mal au c...
  F.E.A.R. 2  : entre captures et sortie australienne
Rockstar rempile avec Take-Two jusqu'en 2012
Microsoft comble la faille critique d'Internet Explorer
  Dead Space  : fausse censure, vrai marketing...
Haut de page