Concurrence : fin de l'exclusivité Orange / iPhone (màj)

Alexandre Laurent
17 décembre 2008 à 12h45
0
00B4000001531302-photo-t-l-phone-mobile-apple-iphone-3g-16go-blanc.jpg
Saisi par Bouygues Telecom, le Conseil de la concurrence a prononcé mercredi la fin de l'exclusivité négociée entre Orange et Apple au sujet de l'iPhone, estimant qu'un accord de ce type nuisait à la concurrence et rendait plus difficile le changement d'opérateur pour le consommateur final. Bien que cette décision fera l'objet d'un recours en appel, Bouygues Telecom se félicite d'ores et déjà de cette décision, et « espère pouvoir le commercialiser dans les meilleurs délais ».

Dans sa décision, le Conseil de la concurrence estime que la distribution exclusive d'un terminal par un opérateur est susceptible d'avoir « pour effet de réduire encore la concurrence sur les prix, sur la qualité des réseaux, des infrastructures et des services clients », puisqu'au lieu d'améliorer leurs services pour séduire de nouveaux clients, les acteurs de la téléphonie mobile risquent de se concentrer sur l'obtention d'exclusivités portant sur des terminaux attendus. En outre, ces exclusivités se feraient au détriment des opérateurs mineurs, puisque les fabricants auraient logiquement tendance à favoriser ceux qui disposent de la plus importante force de frappe.

« L'injonction prononcée vise à ce que les produits iPhone ne soient plus exclusivement commercialisés par Orange mais puissent l'être par tout autre opérateur souhaitant bâtir une offre avec ce terminal », précise le Conseil, qui remet en cause aussi bien l'accord d'exclusivité dont bénéficie Orange en tant qu'opérateur de réseau mais également celle qui fait de la firme l'unique grossiste habilité à distribuer l'iPhone en France.

Bien que l'iPhone puisse être acheté nu, sans abonnement, et immédiatement désimlocké - opération facturée 100 euros, qui s'ajoutent au prix de l'appareil, « ce contournement de l'exclusivité ne peut rester que marginal et ne peut modérer l'atteinte portée au marché et aux consommateurs », estime le Conseil.

D'autres accords d'exclusivité sont actuellement en vigueur sur le marché français de la téléphonie mobile - SFR est seul à pouvoir commercialiser le Blackberry Storm de RIM. A ce point, que n'ont pas manqué de soulever Apple et Orange dans leur défense, le Conseil répond qu'un tel accord confirmerait, si sa durée était supérieure à quelques mois, « le risque d'effet cumulatif du type de partenariat mis en cause ».

Mise à jour : Orange a annoncé vouloir faire appel de cette décision censée prendre effet dès sa notification, devant la Cour d'Appel de Paris. « Orange rappelle que le lancement de l'iPhone en France repose sur un partenariat industriel pour lequel Orange a particulièrement investi. Il est d'ailleurs paradoxal que l'opérateur ayant le plus de retard dans le déploiement de son réseau 3G soit à l'initiative de cette plainte. On notera également qu'il lui a fallu attendre plus d'une année après le lancement de l'iPhone pour demander ces mesures conservatoires supposées urgentes et qui interviennent en pleine période commerciale de fin d'année. La décision de ce jour est grave. Elle remet profondément en cause l'économie du marché et notamment les partenariats entre opérateurs mobiles et constructeurs au service des consommateurs et de l'innovation », précise France Télécom.

Les dessous de l'affaire

Cette affaire a permis de porter au grand jour un certain nombre des conditions régissant les accords passés entre Orange, Apple et les distributeurs autorisés à commercialiser l'iPhone 3G. On apprendra notamment, via les dessous de l'affaire Orange / Apple résumés par Mobinaute, comment la Fnac doit écouler des baladeurs iPod pour justifier son droit à vendre l'iPhone, ou le montant de l'investissement consenti par Orange pour le lancement de ce terminal.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top