Les plans de HTC, Sony Ericsson et Lenovo en matière de smartphones Android

12 décembre 2008 à 15h56
0
00FA000001816642-photo-sony-ericsson-android.jpg
Depuis l'annonce du recrutement de nouveaux membres de l'Open Handset Alliance, consortium chargé de promouvoir le système mobile de Google, de nombreux constructeurs de mobiles ont annoncé publiquement leur soutien à Android. A commencer par Sony Ericsson, Asus, Garmin, Toshiba et Huawei. HTC, Motorola, LG et Samsung faisaient déjà partie de cette alliance.

Car un an après son annonce officielle, Google ne propose toujours qu'un seul smartphone sous OS Android par l'intermédiaire de l'opérateur T-Mobile, développé par le taïwanais HTC, et répondant au nom de « G1 ». Ce mobile est même proposé aux développeurs de la planète via une version déverrouillée pour leur permettre de créer de nouveaux programmes référencés depuis le Android Market.

Mais le début d'année 2009 devrait permettre à d'autres acteurs du marché de se différencier en proposant à leur tour un smartphone sous Android. C'est ainsi que la société Australienne Kogan a annoncé la sortie des « Agora » et « Agora Pro » en janvier 2009 aux Etats-Unis.

Plus récemment, c'est Garfield Brusewitz, un représentant de Sony Ericsson, qui a précisé vouloir commercialiser en 2009 tout d'abord un smartphone haut de gamme avant de proposer ensuite un modèle pour le grand public. Détail intéressant, Sony Ericsson a mandaté HTC pour la conception de son smartphone Xperia X1 sous Windows Mobile. Le nippo-suédois en fera-t-il de même avec son premier smartphone Android ?

Du côté de HTC justement, c'est Peter Frølund, le reponsable de HTC Danemark, qui a pris la parole pour annoncer la sortie d'au moins un smartphone Android d'ici à l'été 2009. Car il faut avouer que HTC joue gros avec le développement de smartphones Android, Peter Chou, le patron de la société tablant sur un million de T-Mobile G1 écoulés d'ici la fin de l'année. Et pourtant, il faut avouer que le smartphone Android proposé possède encore de nombreux défauts gênants dont une autonomie médiocre.

Cela n'a pas empêché HTC de publier en novembre des résultats financiers très encourageants avec 528,57 millions de dollars de chiffre d'affaires réalisé, soit une hausse de 10,8% de manière séquentielle et une hausse de 22,1% par rapport à l'année dernière. Ceci est du justement aux ventes de smartphones de la gamme Touch sous Windows Mobile et aux ventes du G1. Sur les 11 premiers mois de l'année, HTC a réalisé un CA de 138,98 milliards de dollars taïwanais (environ 3,12 milliards d'euros), soit une hausse de 29,6% par rapport à l'année dernière.

00C8000001816730-photo-lenovo-android.jpg
Lenovo Android
Outre les constructeurs membres de l'Open Handset Alliance, certaines autres marques pourraient également rapidement proposer de premiers smartphones Android, comme Lenovo qui préparerait la sortie en Chine d'un tel terminal.

Si l'on en croit les quelques informations disponibles à son sujet, il devrait être dérivé des actuels « Ophone » et disposer d'un form factor monobloc. Il ne devrait en revanche n'être compatible qu'avec les réseaux TD-SCDMA 3G, non utilisables en Europe.

Reste à savoir désormais si la stratégie de distribution gratuite de son système d'exploitation mobile open-source sera payante pour Google ou si le modèle avec licence commerciale adopté par Microsoft avec Windows Mobile est plus adapté au marché des mobiles.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Une étude révèle les usages multimédias des Français
Yahoo Music : restrictions avant nouvelle version
Lancement du plan Ordi 2.0 contre la fracture numérique
Ordi 2.0 : Eric Besson réduit la fracture numérique en vendant des ordinateurs d'occasion
USA : l’étudiant préfère toujours le SMS à l’email
XFX : bientôt des cartes AMD aux côtés des GeForce ?
Quand la DS apprend des gros mots aux enfants...
La MPAA réclame riposte graduée et filtrage à Obama
L'ARCEP et la CGTI révèlent une étude sur les usages du téléphone en France
Performance des sites mobiles : les portails d'opérateurs à la traîne ?
Haut de page