Paris : journée noire pour les clients 3G d'Orange

Alexandre Habian
10 décembre 2008 à 16h19
0
Aujourd'hui, Orange ne proposait (presque) pas de haut-débit mobile à Paris. Nombreux ont en effet été les clients parisiens à remarquer qu'il était impossible d'effectuer ou de recevoir des appels téléphoniques en 3G. Idem pour se connecter à l'internet mobile.

Après une panne réseau qui a touché 15% des abonnés mobiles de SFR en octobre dernier, empêchant d'utiliser son mobile pendant de nombreuses heures, c'est au tour d'Orange d'être soumis à quelques problèmes techniques moins importants et surtout plus localisés.

Contacté par Mobinaute.com, Orange France précise que le dysfonctionnement de son réseau 3G a été noté principalement dans l'ouest parisien du 9 décembre à 19 heures au 10 décembre (aujourd'hui) à 13h45. « Cette panne de réseau 3G a été rapidement détectée, nos clients ayant automatiquement été basculés sur des réseaux 2G à partir de 6 heures du matin ce jour. A cette heure, tout est rentré dans l'ordre », précise Orange France. A noter que selon nos constatations, ce problème touchait à la fois Orange et tous les MVNO et opérateurs sous licence de marque affiliés de l'opérateur.

Il ne fallait donc pas compter aujourd'hui pour les mobinautes parisiens d'Orange sur des offres de visionnage de chaines de TV mobile en 3G/3G+ ou sur d'autres contenus haut-débit mobile...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top