Piratage de l'iPhone : une première manche remportée par Apple

Alexandre Habian
17 novembre 2008 à 10h40
0
00C8000000618888-photo-a-la-une-mobinaute-orange-iphone.jpg
Depuis la sortie du baladeur GSM de la firme à la pomme, Apple n'a eu de cesse de proposer des mises à jour logicielles permettant de corriger certaines de ses failles de sécurité, tout en ajoutant en parallèle de nouvelles fonctionnalités.

Failles qui ont été détectées par des développeurs indépendants n'ayant eu au départ qu'une seule préoccupation principale, à savoir une possibilité de le désimlocker. Défi d'ailleurs réussi sur toutes les versions des iPhone de première génération, renforçant pendant de longues semaines le marché parallèle pour commercialiser l'iPhone EDGE débloqué tous opérateurs dans tous les pays du monde, y compris ceux qui ne le proposaient pas à la vente. C'est ainsi que ce sont par exemple 500 000 iPhone qui ont été détectés en Russie, pays qui ne le proposait pas encore avec une offre opérateur associée.

Mais depuis la sortie de l'iPhone 3G, ces mêmes développeurs indépendants ont été pris de court par la sécurité sensiblement revue et corrigée des dernières mises à jour logicielles proposées par Apple. A cette date, aucune méthode logicielle ne permet en effet de débloquer l'iPhone 3G « sorti de sa boite », c'est à dire fraichement déballé. Si il existe des outils matériels qui permettent, en découpant sa carte SIM, de faire croire à l'iPhone qu'une carte SIM officielle a été insérée dans le terminal, aucune méthode automatisée et entièrement logicielle ne peut en faire autant.

Et cela ne va pas en s'arrangeant. Malgré le travail acharné de l' « iPhone Dev Team » précisant assez régulièrement qu'une méthode de désimlockage de l'iPhone 3G est presque trouvée, sans qu'aucune information précise à son sujet soit disponible, ce sont désormais de nouvelles difficultés qui sont rencontrées, ne serait-ce que pour accéder au système interne des iPhone et iPod Touch. La prochaine mise à jour « 2.2 » du firmware de ces terminaux poserait donc problème, la « Dev Team » invitant aujourd'hui les mobinautes à ne surtout pas l'installer dès maintenant, fort de sa sortie imminente. « La mise à jour automatique de l'iPhone 3G via iTunes pourrait compromettre l'ouverture de son système interne (jailbreak) dans un avenir proche », rappellent-ils.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
scroll top