Haut-débit mobile : Qualcomm abandonne l'UMB en faveur du LTE

Par
Le 14 novembre 2008
 0
00c8000000568658-photo-qualcomm.jpg
Les différentes technologies de haut-débit mobile ne sont pas encore toutes développées que certaines d'entre elles sont déjà annulées.

En attendant de savoir lesquelles des technologies informatiques (WiMax) ou réseaux (3G LTE) seront les plus démocratisées auprès des principaux opérateurs mobiles européens, Qualcomm a finalement tué dans l'œuf l'une de ses puces sans fil. Nommée « Ultra Mobile Broadband », elle ne verra finalement jamais le jour, Qualcomm étant contraint de voir ses coûts de développement à la baisse du fait de la demande en baisse pour de nouveaux mobiles.

Selon Paul Jacobs, le DG de Qualcomm, la société préfère en effet développer plutôt une technologie concurrente à base de LTE, acronyme de « Long Term Evolution ». Récemment, c'est Ericsson qui a testé en France la 3G LTE et a permis d'atteindre des débits en téléchargement de 170 mbps.

Qualcomm compte grâce à ces nouveaux choix en matière de puces de haut-débit mobile recruter de nouveaux clients dont le nippo-suédois Sony Ericsson et Nokia, après avoir réglé à l'amiable des litiges liés à des violations de brevets réciproques sur des puces 3G.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top