Android : un développeur iPhone porte le système Debian sur le T-Mobile G1

Alexandre Habian
10 novembre 2008 à 14h45
0
0096000001666792-photo-g1.jpg
Jay Freeman, un internaute américain plus connu sous le pseudonyme saurik et pour avoir développé le logiciel « Cydia » pour iPhone, s'intéresse désormais au système mobile de Google sur le T-Mobile G1.

Profitant de la récente faille de sécurité, en cours de correction par les équipes techniques du géant de la recherche sur Internet, d'Android, ce dernier a en publié une méthode, encore assez complexe à cette heure, permettant d'utiliser en partie un système GNU/Linux Debian sur le smartphone G1 de T-Mobile assemblé par HTC, profitant ainsi de sa plateforme ARM.

0064000001519382-photo-logo-debian.jpg
Plus précisément, c'est la version Armel du système Debian qui a été portée pour fonctionner sur la carte mémoire et la mémoire interne du premier smartphone Android du marché. Le but n'est pas ici de remplacer le système Android par Debian mais plutôt de garder une base Android tout en permettant d'exploiter la nombreuse suite logicielle de Debian.

En attendant que l'application « Android Market » s'enrichisse de plus nombreux jeux et applications intéressantes ? A noter que le système mobile Android/Debian de Jay Freeman permet toujours d'exploiter les fonctions de téléphonie du T-Mobile G1. Une chance...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top