KaZaA à nouveau devant la justice

29 novembre 2004 à 09h15
0
Dans le procès qui oppose la société (Sharman Networks) qui édite le logiciel d'échanges de fichiers Peer To Peer aux maisons de disques, l'avocat chargé de représenter ces mêmes maisons de disques a déclaré, que KaZaA était devenue la plus grande technologie d'échange de fichiers dédiée au piratage de la musique jamais créée.

Dans cette affaire les audiences ont recommencé cette semaine à Sydney en Australie où est basé Sharman Networks. Cinq grandes maisons de disques ont déposé des plaintes contre Sharman Networks pour violation des droits d'auteur.

KaZaA regroupe 100 millions d'utilisateurs à travers le monde et il s'échange sur ce réseau 3 milliards de fichiers chaque mois. Sharman Networks annonce qu'il encourage ses utilisateurs à ne pas se servir de KaZaA pour le piratage et que la firme ne peut contrôler la façon dont est utilisé son logiciel. Des arguments qui ont déjà été retenus par une cour de justice américaine.

Les audiences concernant cette affaire devraient se terminer dans les trois prochaines semaines.
Modifié le 18/09/2018 à 14h57
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Des alimentations de 950 Watts !
Le Pirates! nouveau est terminé
L'HD-DVD adopté par 4 studios de cinéma
Les prix des écrans LCD toujours en baisse
World Of WarCraft : des records, des pépins...
Brouilleurs GSM dans les salles de spectacle : une légalité en doute
Travelocity lance Odysia.fr à destination des internautes français
Les bonnes et mauvaises surprises du Smartphone Tréo 650
Le CNC se penche sur le cinéma à la demande
Brouilleurs GSM dans les salles de spectacle : une légalité en doute
Haut de page