Progression de 543% pour le WiFi sur Paris

01 juin 2018 à 15h36
0
0096000000056735-photo-logo-wifi.jpg
Une étude du cabinet RSA met en perspective les points de connexion WiFi dans les villes de Paris, Londres et New York. Cette année, Londres mène toujours la danse, mais la capitale française aurait enregistré une croissance fulgurante et afficherait un taux de sécurité bien plus élevé.

Le déploiement de hotspots à Londres semble ralentir progressivement. Alors que la métropole affichait un taux de croissance de plus de 160% entre 2006 et 2007, cette année RSA aurait dénombré 12 276 hotspots, soit une progression de 72%. En comparaison, la ville de New York City comptabiliserait 3000 hotspots pour une croissance de 45%. Cependant, avec une progression de...543%...la capitale de l'Hexagone paraît cependant en bonne voie pour détrôner la suprématie londonienne. Sur Paris, RSA aurait dénombré 4481 points de connexion.

RSA affirme qu'il y eut un effort considérable en termes de sécurité sur l'année 2008. À New York City, 97% des points de connexion seraient sécurisés contre 76% l'année dernière; c'est légèrement mieux qu'à Paris (94%) et bien mieux qu'à Londres où 20% des hotsposts ne seraient pas protégés. Cependant, le type de protection doit aussi être pris en compte. Wired Equivalent Privacy (WEP), l'ancien standard de chiffrage, a été de nombreuses fois discrédité au profit du WiFi Protected Access (WPA et WPA2). Ici, avec 72% des réseaux protégés en WPA (hors points de connexion publics), Paris arrive en tête du peloton devant New York City (49%) et Londres (48%).

Sam Curry, vice-président, du département Sécurité d'Accès et d'Identité chez RSA insiste : « nous encourageons vivement les administrateurs de réseaux à abandonner le WEP comme système de sécurité et à mettre à jour leur infrastructure au WPA sans attendre. Par ailleurs, il est important que les points d'accès professionnels soient sécurisés - même si le réseau lui-même ne peut-être accédé qu'au travers d'un VPN chiffré. ».

RSA a aussi analysé la part des réseaux domestiques dans ces trois capitales. À Londres, les points d'accès WiFi personnels semblent être monnaie courante puisqu'ils représentent 55% des tous les accès de la ville (6730). Ce taux atteint 18% à New York et 21% à Paris. Une fois de plus, c'est à Paris que les réseaux domestiques sont le plus sécurisés (98% dont 75% en WPA) devant New York City (97% dont 61% en WPA) et Londres (90% dont 48% en WPA).

M. Curry conclut : « dans la mesure où les points de connexion continuent de se développer au niveau de la rapidité, de la bande passante et de la sécurité, il s'agit d'une bonne nouvelle tant pour les professionnels que pour les consommateurs. En revanche, les conséquences potentielles d'une personne ou d'un programme accédant des données privées ou sensibles ne peuvent tout simplement pas être ignorées. Nous espérons que l'adoption d'une connexion chiffrée se développera dans les années à venir ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

MTV se (re)lance dans la musique avec MTVMusic.com
Règlement de compte entre Hi-Media et Rentabiliweb ?
Hadopi : amende plutôt que suspension d'abonnement ?
Vidéo chat : Logitech va acquérir SightSpeed 30 M$
Asus prévoit à son tour de lancer un smartphone Android en 2009
Après Free, Orange dénonce le projet Hadopi ? (maj)
SFR : une offre de téléchargement illimité de musiques sans DRM
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mercredi ?
Motorola : licenciements, restructuration et cap vers Android
Le serveur publicitaire de Weborama certifié... par Google
Haut de page