SAP: revenus en baisse, estimations 2008 en pause

0
00552301-photo.jpg
SAP n'est pas épargné par la crise économique et financière. L'éditeur allemand de progiciels a annoncé mardi avoir réalisé 388 millions d'euros (475 ME non GAAP) de revenus nets au troisième trimestre de son exercice fiscal 2008, en baisse de 5% par rapport à la même période en 2007. Par ailleurs, sur les neuf premiers mois de l'année, SAP a généré un revenu opérationnel en norme US GAAP de 1,57 milliard d'euros, en baisse de 4% par rapport à la même période l'an dernier.

Ces mauvais résultats sont publiés trois semaines après le lancement d'une alerte. Aujourd'hui, « compte tenu des incertitudes liées à l'environnement économique et au climat des affaires », l'éditeur déclare ne plus communiquer d'estimation pour l'ensemble de l'année 2008 sur ses ventes (non-GAAP) de logiciels et de services associés. Or, ces dernières représentent environ 73% du chiffre d'affaires annuel moyen du groupe.

SAP aurait-il trop tardé à prendre le virage du logiciel en tant que service (SaaS) ? Le rachat et l'intégration de Business Objects, éditeur franco-américain de solutions décisionnelles (business intelligence), sont-ils trop lourds à digérer ? La stratégie de l'éditeur doit-elle être révisée ?

MAJ 11h15 : Interrogé par NetEco.com, Pascal Rialland, directeur général de SAP France, a rappelé que si les résultats sont effectivement inférieurs aux estimations formulées en juin, le groupe génère toujours une croissance à deux chiffres (+14% de CA sur un an). Pascal Rialland a ajouté que le SaaS (software as a service) reste insignifiant dans le revenu global de l'industrie du logiciel et, en particulier, dans celui de SAP. L'éditeur estime, à l'inverse de nombreux analystes, ne pas être « en retard dans le domaine ». Quant à l'intégration de Business Objects, elle se passerait « parfaitement bien ». L'important, a ajouté le patron de SAP France, est d'adapter le pilotage de l'entreprise en période de crise et de savoir rebondir lorsque le marché retrouvera des couleurs. Pour le moment, il n'est pas question de réduction d'effectifs. Les réductions de coûts passent par une optimisation des budgets existants et l'arrêt des embauches externes.

A la bourse de Francfort, le 28 octobre 2008 à midi, l'action SAP a gagné 0,67 %, à 24,74 €.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page