ITW : D. Ascher - Thunderbird, sur la route du web 2.0

le 23 octobre 2008 à 17h42
0
01707472-photo-david-ascher.jpg
Alors que la troisième version alpha de Thunderbird 3 a été dévoilée il y a quelque jours, David Ascher, à la tête de Mozilla Messaging, est actuellement en déplacement dans l'Hexagone en direction du MozCamp 2008 qui se déroulera à Barcelone les 25 et 26 octobre prochains. A cette occasion, Clubic en profité pour le rencontrer et discuter des projets en cours chez Thunderbird.

Clubic : Aujourd'hui sauriez-vous dire quelle est la part de marché de Thunderbird ?

David Ascher : A l'heure actuelle, il est plus difficile de mesurer l'audience de Thunderbird que de Firefox. Cependant, on estime avoir entre 5 et 10 millions d'utilisateurs.

Combien d'employés travaillent chez Thunderbird de manière permanente ?

DA : Au sein de Mozilla Messaging nous sommes une petite équipe de 10 personnes, mais il y a un large groupe de participants extérieurs, soit des sociétés soit des particuliers, qui contribuent énormément au développement de Thunderbird. Nous avons un modèle de fonctionnement moins strict et sans une lourde bureaucratie à gérer. Nous accueillons quiconque souhaite participer au projet. De la même manière, si une personne souhaite partir alors elle reste entièrement libre.

Justement, si ce modèle open source favorise largement l'intégration de puissantes technologies, à l'inverse, ce flou des contributeurs n'est-il pas un inconvénient dans la planification d'un développement régulier ? De quelle manière établissez-vous une feuille de route ?

DA : Au contraire, nous percevons plutôt notre situation comme un atout. De cette manière, si un gros partenaire s'en va, la communauté sait de quelle manière elle devra s'adapter. Par ailleurs, nous ne sommes pas liés à un sponsor particulier. Enfin, cela apporte une souplesse de développement. Nous avons quelque chose de plus évolutif. Nous ne voulons pas alourdir le développement de date butoir, lorsqu'une fonctionnalité est prête alors elle fait naturellement son apparition dans la version suivante du logiciel. Selon moi, ce mode de fonctionnement est aussi plus proche de la véritable logique du développeur.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet, pourriez-vous nous présenter les nouvelles fonctionnalités de Thunderbird 3 ?

DA : Il y a 3 axes majeurs. Pour Thunderbird 3 nous avons travaillé sur les fonctions du moteur de recherche. Ce dernier sera ouvert et configurable avec des plugins. Nous avons aussi essayé d'optimiser l'ergonomie et les interactions entre l'utilisateur et le logiciel. Par exemple, nous avons amélioré la gestion des comptes email configurés en IMAP ou les notifications d'erreurs qui nous semblaient trop intrusives. D'une manière générale l'interface est plus rapide et donc plus agréable de prise en main. Enfin, nous voulons aussi intégrer Sunbird dans Thunderbird avec l'extension Lightning. Nous voulons que cette fusion soit aussi élégante que possible, mais aussi très configurable pour l'utilisateur. Certains n'utiliseront que les fonctionnalités de tâches, d'autres continueront à n'utiliser que le gestionnaire de courrier. Pour Lightning, les choses ne sont pas encore totalement arrêtées. Je reste positif, mais si cela doit perturber les performances globales alors cette intégration sera effectuée plus tard.

On dit souvent que Thunderbird 3 a vocation à devenir le prochain Microsoft Outlook, qu'en pensez-vous ?

DA : Non, nous voulons éviter que cela soit un clone d'Outlook, cela n'aurait aucun intérêt. Il y a plusieurs modèles qui nous inspirent, mais nous voulons faire quelque chose de plus ouvert basé sur les standards actuels et surtout de très configurable pour l'utilisateur. En fait, nous essayons de plaire à un maximum de personnes. Lorsque Google a sorti Gmail, tout le monde n'a pas forcément aimé l'idée du label ou de l'option d'archivage. C'est la raison pour laquelle nous souhaitons proposer quelque chose de très souple.

Quel sont vos relations avec l'équipe de Firefox ?

DA : Nous travaillons en étroite collaboration et nous essayons de tirer profit de la popularité du navigateur. Au final, l'utilisateur ne doit surtout pas être dérouté. Par exemple sur Firefox 3 vous pouvez ajouter un favori d'un clic de souris sur l'étoile de la barre d'adresse et y ajouter un mot-clé en cliquant deux fois dessus. Pour Thunderbird 3 nous y embarquerons la même fonctionnalité pour la gestion des contacts. De la même manière, Thunderbird 3 embarquera des onglets parce qu'il est clair que cela devient très populaire dans le monde du web.

Depuis quelques temps nous entendons beaucoup parler d'accès offline couplé à des services web notamment avec Gears. Il y a deux semaines Zoho a tenté l'expérience avec Zoho Mail. Qu'est-ce que cela vous inspire ?

DA : La plupart des gens a tendance à penser que les webmails et les clients de messagerie sont de véritables ennemis. Selon moi, ce mode de pensée ne reflète pas l'ampleur des choses. Peu de gens le savent, mais Thunderbird aussi peut faire du web! Par exemple, notre moteur de recherche utilise SQLite. La distinction entre le web et le logiciel est de plus en plus floue. Le projet Prism, qui offre une interface logicielle au service web, symbolise très bien cette idée. De la même manière, nous retrouvons MailPlane pour Gmail sous Mac OS X. C'est dans cette direction que nous nous dirigeons.

Il y a quelques temps, Mozilla Labs a lancé l'extension de messagerie Snowl pour Firefox. Faisiez-vous partie de ce projet ? Cela ne pourrait-il pas vous porter préjudice ?

DA : C'est intéressant, en fait nos idées sont compatibles et nous travaillons ensemble. Nous avons déjà collaboré sur des projets communs tel que Weave. Avec le navigateur Mozilla, nous savons que l'intégration d'un client de messagerie à un navigateur n'a pas marché. Cependant, à l'heure actuelle il y a des idées intéressantes à faire avec les réseaux sociaux. En ce qui me concerne, j'ai des contacts sur Facebook, sur LinkedIn ainsi que des amis privés avec lesquels je communique par email. Peut-être y a-t-il quelque chose à sur la concentration et la gestion de tous ces contacts.

Beaucoup d'utilisateurs se demandent si le groupe de Mozilla Messaging pourrait un jour dévoiler un client de messagerie instantanée basé sur Jabber. Que leur répondez-vous ?

DA : Et oui, on peut effectivement envisager cela! Cependant, nous ne souhaitons pas lancer une telle application simplement parce qu'il n'y en a pas chez Mozilla. Au final, c'est une question de priorité. Aujourd'hui, il existe déjà plusieurs options, mais ce qui nous intéresse c'est de savoir qu'elles sont les possibilités en relation avec Thunderbird. Nous pouvons par exemple imaginer que l'archive des conversations soit indexé par le moteur de recherche ou que l'utilisateur puisse savoir si tel ou tel contact est actuellement en ligne. Cela nécessite une intégration soit bien conçue à la base. En revanche je pense que nous ne proposerions qu'une interface graphique, mais pas de serveurs XMPP, il en existe déjà beaucoup.


Et pour conclure, quand estimez-vous que Thunderbird 3 sortira officiellement?

DA : Nous ne savons pas précisément mais sûrement pas avant la sortie de Firefox 3.1 car nous utilisons le même moteur. J'imagine mal deux sorties simultanées car au lancement de Firefox 3.1, il y aura beaucoup de travail pour nos traducteurs.

Je vous remercie
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Intel Ice Lake vs Slylake : +40% d'instructions dans le meilleur des cas, +18% en moyenne
Nintendo Switch : des développeurs ont réussi à jouer à Tomb Raider... et Overwatch
Renault ZOE 2 : prix, caractéristiques, disponibilité... Que sait-on du futur modèle électrique ?
Withings annonce Move Timeless Chic, une montre qui allie élégance, technologie et endurance
L'UE accuse la Russie de désinformation lors des élections
Incredibox : le jeu de beatbox musical français qui cartonne
Google Assistant : la mémorisation automatique du stationnement réactivée
Iliad, maison mère de Free, partenaire du projet de cryptomonnaire de Facebook
Salon du Bourget - L’avion électrique d’easyJet et de Wright Electric dans les airs dans 10 ans
L'application de bureau Twitter de nouveau disponible pour les utilisateurs de macOS
scroll top