Chip 3D PC non-intégré : ATI passe devant NVIDIA

Par Vincent
le 27 octobre 2004 à 13h26
0
0118000000050941-photo-nvidia-en-euros.jpg
Une nouvelle étude publiée par le centre Jon Peddie Resarched, annonce que pendant le deuxième trimestre 2002, NVIDIA contrôlait 39% du marché des chips graphiques (tout marché confondu). Un pourcentage qui est passé à 23% au deuxième trimestre 2004. De son côté ATI affiche le même 23% et Intel une jolie performance de plus de 38% grâce à ses chipsets avec solution 2D/3D intégrée.

Mais sur le marché des chips graphiques non-intégrés, NVIDIA vient de se faire damer le pion. En effet, on nous annonce que NVIDIA contrôle pendant le troisième trimestre 2004 37% du marché (contre 50% l'année dernière). Cette baisse profite à ATI qui passe de 45% pour le troisième trimestre 2003 à 59% pour la même période cette année.

Cette baisse sera directement liée aux ventes de chip pour PC de bureau. En effet, ATI a réussi a dominer 55% des ventes ces derniers trimestres sur ce secteur (contre 38% l'année dernière), alors que NVIDIA a vu sa performance passer de 58 à 42% sur la même période.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Audi : un nouveau Q5 55 TFSI e quattro... avec 40 km d'autonomie en
Microsoft détaille ses actions pour rendre le jeu sur Xbox Live plus fair play
L'avenir du stockage : des datacenters plus verts, ultra-rapides et économes en énergie
Les USA soutiendront les directives internationales sur l'éthique de l'IA
Microsoft Surface : un nouveau firmware en vue de la mise à jour Windows 10 de mai
Sony annonce PlayStation Productions, une division pour adapter ses jeux vidéo en films
Huawei sous-estimé par les États-Unis ? C'est ce que pense son fondateur
Après les trottinettes électriques, Usain Bolt dévoile la citadine électrique Bolt Nano
Voiture électrique : quelles aides à l'achat et incitations dans les pays de l'UE ?
Huawei banni : les revenus d'AMD plus impactés encore que ceux de Microsoft
scroll top