Microsoft : Vista et Live Search ont déçu

00C8000001598018-photo-logo-vista-seguridad-bubble.jpg
Avec un chiffre d'affaires de 60 milliards de dollars pour son dernier exercice fiscal, en hausse de 18% sur un an, Microsoft n'a pas à rougir de ses résultats. A l'heure du bilan et de la présentation de la stratégie de 2009 à la presse, alors que les segments serveurs, mobiles, jeux vidéo, hardware et entreprises progressent, qui raisonnablement, qui de façon spectaculaire, deux semi-échecs viennent entacher le séduisant tableau dressé par les représentants de l'éditeur en France : le lancement de Windows Vista, et les résultats mitigés du moteur de recherche Live Search.

« Nous allons mettre le paquet sur le grand public »

Aujourd'hui, il se vendrait auprès du grand public 400.000 PC équipés de Windows Vista chaque mois en France, et l'accueil réservé au dernier système d'exploitation de Microsoft est bien meilleur que début 2007, lors du lancement. Pour autant, en dépit d'un Service Pack 1 ayant sensiblement amélioré les problèmes de compatibilité et de performances que rencontraient les acheteurs de la première heure, Windows Vista apparait toujours comme auréolé de quelques imperfections.

« On aurait aimé faire un peu mieux », a reconnu Eric Boustouller, président de Microsoft France, avant de promettre que l'éditeur allait « mettre le paquet sur le grand public ». L'éditeur, qui tire encore plus de 70% de ses revenus du secteur de l'entreprise, entend rétablir l'équilibre, et devrait pour ce faire s'appuyer sur une campagne de communication sans précédent, dotée d'un budget de 300 millions d'euros.

« Windows n'a jamais été aussi bon que maintenant, et nous allons le faire savoir », a affirmé Olivier Marcheteau, directeur de la récente division Consumer & Online chez Microsoft France. Exit Jerry Seinfeld, dont la prestation aux côtés de Bill Gates n'a manifestement pas été comprise, et retour à des méthodes plus conventionnelles, censées promouvoir les valeurs inhérentes à Windows.

On n'oubliera toutefois pas de glisser une petite allusion à la concurrence : ainsi la vaste palette de personnages - allant d'un vendeur de poisson à la star du basket Tony Parker - répète-t-elle à l'envi le slogan I'm a PC, une façon à peine dissimulée de répondre à Apple que si « être un Mac » est « cool », l'univers Windows s'adresse à tout un chacun.

Live Search, 2e sur le marché français

Windows Live Search, le moteur de recherche made in Redmond, totalise 6,5 millions de visiteurs uniques par mois (ComScore) en France, mais n'est que 2e en termes de parts de marché avec... 3,2% des requêtes, à des années lumières du numéro un, Google. Là encore, Microsoft confesse une légère déception, d'autant plus frustrante que les différents sites de contenus édités par ses soins réalisent de belles audiences.

Microsoft mise désormais sur l'intégration de nouvelles fonctionnalités, à commencer par une recherche verticale dédiée à la vidéo en langue française, ainsi que par l'intégration des contenus et technologies du moteur de comparaison de prix et d'avis de consommateurs Ciao.com, récemment racheté par la firme. Pour regagner du terrain sur Google, et positionner ses pions sur ce secteur qu'il considère désormais comme d'une importance capitale, Microsoft pourra compter sur l'intégration de son moteur à ses nombreux services et logiciel, au premier rang desquels la messagerie Windows Live Messenger, utilisée selon l'éditeur par 19 millions d'internautes chaque mois.

En 2009, Microsoft entend consacrer la moitié de ses investissements au segment grand public, une réorientation symbolisée par la mise en place de cette nouvelle division, Consumer & Online, qui réunit les activités Windows grand public, Windows Mobile, Internet, et la régie publicitaire du groupe.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0
Haut de page