Kapsys lance un navigateur GPS sans écran pour piétons et deux roues

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000001636268-photo-kapten-de-kapsys.jpg
Kapsys chercherait-il à inventer l'iPod Shuffle des GPS ? La société française Kapsys, fondée par Aram Hékiminan - le co-créateur et directeur pendant 11 ans de Wavecom -, a consacré une année entière pour mettre au point un nouveau navigateur GPS répondant au nom de « Kapten ». Pas moins de 18 employés ont permis de le concevoir en partant d'une question simple : comment réussir à allier produit GPS compact pour piétons avec une bonne autonomie ?

« Cela nous a vite enlevé l'idée d'avoir un écran », ironise Aram Hékiminan qui a eu l'idée de la conception du produit dans le cadre de ses différents voyages à l'étranger, alors que chaque pays à ses habitudes de transport et de dénomination de rues. Techniquement parlant, le « Kapten » n'a rien à envier à un GPS autonome classique avec une puce GPS SiRFStar III (avec SiRFInstantFix I), 4 Go d'espace de stockage (dont 3 Go accessibles par l'utilisateur), le Bluetooth 2.0, une prise Micro USB 2.0, une batterie d'une capacité de 830 mAh et un emplacement audio jack 2,5 mm. Néanmoins, son absence d'écran lui permet d'avoir des dimensions très compactes, proches de celles d'un briquet (74 x 44 x 13 mm) pour un poids de 50 grammes.

Le principe de fonctionnement d'un navigateur GPS sans écran
Comment donc entrer une adresse de destination sans écran et avec seulement quelques touches présentes sur le produit ? C'est justement ce qu'a voulu favoriser Kapsys en exploitant une licence de reconnaissance vocale en provenance de la société Nuance. Dès lors, toutes les commandes du produit sont vocales. Qu'il s'agisse de la navigation, de son mode d'écoute de musiques MP3 ou de son tuner FM intégré (compatible RDS), tout pourra être contrôlé à la voix. C'est pourquoi le « Kapten » est livré avec une oreillette filaire avec microphone intégré, ne disposant par défaut ni de haut-parleur ni de micro.

00C8000001636270-photo-kapten-de-kapsys.jpg
00C8000001636272-photo-kapten-de-kapsys.jpg
00C8000001636274-photo-kapten-de-kapsys.jpg

Concernant sa fonction de navigation GPS, le « Kapten » permettra donc premièrement de télécharger des éphémérides GPS une fois relié à un PC ou à un Mac pour capter plus rapidement les signaux GPS une fois allumé. Livré avec les cartes numériques Tele Atlas de la France entière (d'une taille de 1 Go), le navigateur nécessitera au préalable de lui indiquer à la voix son adresse de destination pour que l'itinéraire piéton ou deux roues commence. Cette saisie vocale est assez rébarbative car elle n'autorise pas la saisie naturelle d'une adresse de type « 46 avenue des Champs-Elysées Paris ». Il faudra au contraire adopter une méthode de saisie identique à celle d'un GPS autonome avec écran, à savoir : « Paris », puis « avenue des Champs-Elysées », puis enfin « 46 », le tout en ayant à confirmer chaque action vocale pour passer à la suivante.

Des fonctions optimisées pour les piétons et deux roues
Une fois la navigation démarrée en revanche, tout reste intuitif avec des indications précises via l'utilisation d'une fonction de text-to-speech. Concrètement parlant, au lieu d'indiquer qu'il va falloir « tourner à gauche dans 100 mètres », le navigateur précise par exemple qu'il faut « prendre la prochaine à droite rue de Malte ». Ceci est possible notamment par l'utilisation d'un magnéto accéléromètre. Dès lors, le navigateur est capable d'indiquer plus clairement si l'on se trompe de direction à suivre. Il est possible également de sélectionner des point d'intérêt appelées ici « adresses utiles ». Il reste donc possible de rechercher un centre commercial le plus proche d'un point donné et d'y être guidé.

Dans le même temps, le « Kapten » intègre des éléments permettant d'accéder à des transports en commun. Les listes de stations Velib' à Paris ou Velov pour les Lyonnais sont intégrées mais il n'est pas possible en l'état de savoir si les stations en question ont encore des vélos disponibles. Le Bluetooth du produit permet uniquement d'être considéré comme un kit main libre pour mobiles Bluetooth. Il permet entre autres d'importer sa base de contacts stocké sur le mobile avec une compatibilité iPhone d'Apple. Seuls les mobiles Samsung ne sont pas encore gérés. Les modes MP3, FM et kit main libre peuvent cohabiter avec la navigation GPS, les instructions vocales étant dans tous les cas mises en avant.

00C8000001636276-photo-kapten-de-kapsys.jpg
00C8000001636278-photo-kapten-de-kapsys.jpg
00C8000001636282-photo-kapten-de-kapsys.jpg

Pour en revenir aux fonctions de guidage piéton pour transports en commun, le « Kapten » intègre également un algorithme permettant dans le cadre de la création d'un itinéraire d'allier routes et métros parisiens, les tramways allant être ajoutés plus tard contrairement aux bus qui ne le seront sans doute pas - pour cause de réseau comptant trop de stations et étant trop dynamique du fait de travaux ou déplacement de voies -. Il sera alors possible d'être guidé vers une station de métro la plus proche, le « Kapten » indiquant quels métros emprunter et quelles routes à suivre ensuite pour atteindre son point de destination. Des fonctions supplémentaires devraient être ajoutées prochainement dans ce sens notamment pour les titulaires d'abonnement de taxis G7, pour être géo localisé en temps réel et être mis en relation avec les taxis les plus proches.

Pour terminer, le « Kapten » permet en mode GPS de naviguer vers une nouvelle destination, vers la dernière destination saisie ou vers un contact précis (il suffira alors de prononcer le nom du contact à la voix). Dans le cas de la non reconnaissance en mode vocal d'un lieu précis, le navigateur proposera 5 destinations conseillées puis un département le plus proche et enfin, si vraiment rien n'est détecté, demandera au mobinaute d'épeler le nom du lieu. Dans la catégorie des autres raccourcis vocaux à signaler en mode GPS, il est possible de citer : « niveau de batterie », « quand arrive-ton ? », « Quelle est la distance à parcourir ? » ou encore « où suis-je ? ».

Un mode MP3 et également FM-RDS
Concernant l'autonomie du « Kapten » justement, elle est annoncée à 5 à 6 heures en mode GPS et/ou MP3. Le produit ne dispose d'aucun capteur visuel permettant de savoir quelle est la quantité de batterie restante avant de l'utiliser (il faudra lui demander en mode vocal). Il se mettra néanmoins à clignoter quand il ne lui restera que 30 à 40 minutes d'autonomie. Mais il aurait été judicieux de savoir si le produit doit être rechargé avant d'être emmené avec soi, et ce sans avoir à enfiler son casque/micro et à prononcer une phrase.

En mode MP3 ou en mode FM, il sera possible enfin de sélectionner l'auteur ou le type de musique de son choix. « Ecouter Johnny Halliday », « Ecouter musique classique », « Ecouter France Info » ou « quelle est la station de radio ? » seront autant de phrases qui pourront être prononcées et comprises par le navigateur. Néanmoins, il faudra pour les musiques MP3 que les « ID3Tag » soient bien renseignées pour exploiter de tels renseignements. Le cas échéant, il ne sera possible que d'écouter des musiques en mode aléatoire ou par album. Au sujet du mode Bluetooth, il ne sera pas possible d'y relier un casque stéréo pour écouter ses musiques et il ne sera pas possible non plus d'envoyer des SMS à la voix.

Un clone d'iTunes pour gérer musiques, photos et ... amis
Enfin, en marge du lancement du « Kapten », c'est également un logiciel pour PC et Mac qui est livré en standard et qui permet de synchroniser le produit avec importation des contacts, qui permet de mettre le produit à jour et qui permet de gérer des « KTags ». Ce sont des notes vocales qu'il est possible de prendre au grès de ses envies et de ses déplacements. Ces courtes notes pourront être transférées en ligne et partagées avec ses amis. Le logiciel gérera également ses musiques MP3 et ses podcasts. Kapsys prévoit de proposer au moins une mise à jour logicielle par mois dès son lancement pour améliorer ses fonctions internes. Une ou deux mises à jour cartographiques devraient également être proposées (39 euros la mise à jour).

Côté prix, le « Kapten » sera commercialisé en France à partir de la mi-octobre pour un prix de 179,90 euros. Il pourra exploiter par défaut la totalité des cartes de l'Hexagone. Il sera possible d'acheter en plus des cartes d'une ville (5 euros) ou des guides touristiques (5 euros en partenariat avec Pocketox). Il ne sera pas possible en revanche d'acheter une carte d'un pays. Le « Kapten » sera référencé entre autres à la Fnac, chez Pixmania ou RueDucommerce. Kapsys espère en écouler environ 20 000 pièces d'ici à la fin de l'année, que ce soit entre sa sortie en France ou sa sortie prochaine dans quatre autres pays (Angleterre, Allemagne, Italie et Espagne).

D'autres produits GPS sans écran devraient voir le jour dans en 2009 dont un « Kapten » qui pourrait être doté de plus d'espace de stockage (8 Go) et d'un transmetteur FM.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

En difficulté, NVIDIA réduit ses effectifs
Greenpeace décerne un bon point à Nokia
Google : 63% des recherches en ligne aux Etats-Unis
Un troyen cible les utilisateurs d'iPhone sous Windows
Images de  Diablo 3  : une sortie avant  StarCraft 2  ?
4 To dans le NAS à 4 baies de Western Digital
  Crysis Warhead  : SecuROM et images / vidéo maison
Les vidéos de Joost disponibles depuis le navigateur
Fibre : Bruxelles ouvre une consultation publique
La version PC de  Sacred 2  est maintenant terminée
Haut de page