Android : un App Store et les résultats du concours

Alexandre Habian
29 août 2008 à 17h23
0
00C8000001573122-photo-android-market.jpg
C'est une nouvelle importante que vient d'annoncer Eric Chu, l'un des chefs de projet de la plateforme mobile Android de Google. A l'instar d'Apple qui a lancé son « App Store » le mois dernier pour référencer programmes tiers gratuits ou payants pour ses plateformes Mac OS X Mobile (iPhone, iPhone 3G, iPod Touch), Google va en faire de même avec le « Android Market ».

Il s'agit d'une plateforme ouverte de distribution de contenus pour aider les mobinautes à chercher, acquérir et télécharger des données pour les terminaux équipés d'un système mobile Android. Google s'occupera donc de l'infrastructure du service pour permettre aux utilisateurs Android d'être reliés entre eux. De quoi satisfaire les développeurs et faciliter le référencement de leurs programmes respectifs.

00FA000001573226-photo-android-market.jpg
Le « Android Market » disposera de plus de services communautaires pour permettre aux utilisateurs de donner leur avis et de voter pour leurs applications préférées... une fois de plus comme ce que propose actuellement Apple avec son App Store. Au sujet du parcours nécessaire pour publier des applications, Google indique que cela sera très similaire au service YouTube : il faudra s'enregistrer, transférer son contenu en ligne et ajouter des commentaires associés pour la décrire. Côté back-end, Google va fournir aux développeurs des statistiques détaillées et des analyses associées pour les aider à améliorer leur positionnement sur la plateforme de téléchargement de contenus.

Les développeurs auront accès à une version bêta de « Android Market » dans les prochaines semaines mais étrangement, les premiers terminaux Android mis sur le marché seront également livrés à une version bêta du service. Au sujet du modèle économique d'un tel service, Google précise que toutes les décisions n'ont pas encore été prises mais que le référencement d'applications gratuites est bel et bien envisagé dès le départ. Seulement dans un second temps, il sera possible de référencer des applications payantes, de créer des versions mises à jour de programmes, de gérer plusieurs terminaux et d'obtenir des statistiques de téléchargement associées.

Les plateformes de téléchargement de programmes ont un enjeu financiers important pour les développeurs de systèmes d'exploitation mobiles dans la mesure où elles permettent d'augmenter sensiblement leurs revenus. En effet, un mois jour pour jour après le lancement de l' « App Store », Steve Jobs précisait que ce sont 60 millions de téléchargements de programmes qui ont été effectués. Si la plupart d'entre eux concernent des logiciels gratuits, nombreux ont été les mobinautes à s'offrir des versions commerciales de jeux ou programmes. 30 millions de dollars de chiffre d'affaires à même été généré par l' « App Store ». Cela représente environ un million d'applications payantes acquises.

A noter que sur chaque application vendue sur l' « App Store », quelque soit son prix, Apple redistribue 70% des revenus générés à son développeur et en conserve donc 30%. Google n'a pas précisé quel montant sera distribué aux développeurs via son « Android Market ».

00C8000001573228-photo-android-market.jpg
00C8000001573230-photo-android-market.jpg
00C8000001573232-photo-android-market.jpg

Dans le même temps,
00C8000001573290-photo-logiciels-android.jpg
Google vient de publier la liste des gagnants de la première édition du « Android Developer Challenge », un concours ayant pour objectif d'offrir pas moins de 10 millions de dollars à se partager entre les contributeurs les plus actifs du système Android.

Sur les 1788 applications mobiles développées dans le cadre du concours, un jury de 100 experts a déjà sélectionné en mai dernier les cinquante premiers « gagnants » qui ont reçu chacun 25 000 dollars. Mais mis à part ces 50 premiers gagnants, 20 autres développeurs devaient entrer en compétition pour faire partie des 10 qui recevront chacun 275 000 dollars ou des 10 autres qui recevront chacun 100 000 dollars.

Après quelques semaines de retard, Google vient de publier la liste des heureux élus. Ce sont cette fois 7 juges qui ont du les départager suivant différents critères, de la qualité de développement en passant les rendus graphiques ou de manière générale la qualité et l'utilité des applications.

Il apparaît ainsi que les applications suivantes ont remporté un lot de 275 000 dollars :
  • cab4me (trouver un taxi le plus proche de soi)
  • CompareEverywhere (comparateur mobile de prix avec avis d'utilisateurs et connexions directes aux boutiques locales)
  • Ecorio (programme qui calcule sa consommation de CO2 suivant son type de transport utilisé)
  • GoCart (scanneur de code-barres de produits pour comparer leurs prix en ligne)
  • Life360 (logiciel de messagerie instantanée / réseau social)
  • Locale (changement automatique des paramètres du mobile suivant ses rendez-vous ou sa position géographique)
  • PicSay (éditeur d'image avec possibilité de les partager avec ses amis)
  • Softrace (logiciel pour sportifs qui stocke son parcours - course, vélo, ... - avec un système de comparaison de ses résultats en ligne)
  • TuneWiki (lecteur audio/vidéo avancé avec lecture des paroles et système de géolocalisation)
  • Wertago (système de réseau social avec géolocalisation).

Les applications ayant pour leur part remporté 100 000 dollars sont les suivantes :
  • BreadCrumbz (système de navigation GPS par photos géo taggées)
  • Cooking Capsules (logiciel d'apprentissage et de recette de cuisines)
  • Maverick (logiciel IM compatible Google Talk et permettant de mettre à jour son blog Google Blogger)
  • PebbleBox (réseau social local géolocalisé avec possibilité d'ajouter ses propres évènements sur une carte, voire d'acheter des tickets pour des évènements déjà entrés)
  • PhoneBook 2.0 (carnet d'adresse géolocalisé)
  • Piggyback (logiciel de covoiturage géolocalisé)
  • Pocket Journey (guide touristique GPS qui permet d'associer dans certains lieux des contenus multimédia)
  • Rayfarla (logiciel d'apprentissage de la musique - piano -)
  • ShareYourBoard (création et partage d'une fenêtre (tableau blanc) entre plusieurs utilisateurs)
  • Teradesk e-Storage (système de publication et de partage de documents sur un disque dur virtuel. Les données transférées sont cryptées)

Assez étrangement, aucun jeu n'a été choisi par les équipes de Google pour remporter une partie du concours, la plupart des applications choisies étant dotées de plus de fonctions connectées de géolocalisation. Un choix stratégique pour Google pour satisfaire ses partenaires opérateurs ? A noter qu'un entretien avec Florent Stroppa, le directeur produit de la société française Voxmobili qui a remportée 100 000 dollars pour son logiciel PhoneBook 2.0, est disponible sur Mobinaute.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

PS5 : Sony se félicite des précommandes et pourrait racheter d'autres studios
Instagram étend la durée des lives à quatre heures
Anonymat, données personnelles, vie privée : le mythe de la sécurité sur Internet
SpaceX active la phase bêta de Starlink, son Internet par satellite, au prix de 99 $ par mois
Samsung Galaxy S21 Ultra : 6,8
Un bug des puces HDMI 2.1 peut provoquer un écran noir sur Xbox Series X et les GPU NVIDIA
Notre sélection de PC portables à prix cassés chez Amazon avant le Black Friday
Cyberpunk 2077 : date de sortie, config, gameplay, éditions collectors... tout ce que vous devez savoir sur le jeu de CD Projekt RED
NVIDIA préparerait déjà ses RTX 3080 Ti en réponse au Big Navy d'AMD
scroll top