🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

MobileMe : chronique d'un lancement raté ?

04 août 2008 à 15h41
0
Si Apple a une bête noire, il s'agit véritablement d'Internet! Après que la firme a laissé croupir son service de souscription .Mac, son remplaçant, MobileMe, ne tient pour l'instant pas ses promesses. Dévoilé le 9 juin dernier lors de la WWDC de San Francisco par Phil Schiller, Vice-Président du Département Marketing chez Apple, MobileMe semblait plutôt novateur. En offrant une suite complète de services web 2.0 basés sur une infrastructure SproutCore ainsi qu'une technologie Push globale pour les emails, le carnet d'adresses, le calendrier ou les signets de Safari, MobileMe avait tout pour plaire... Malheureusement son déploiement fut catastrophique.

Le 9 juillet dernier, alors que les utilisateurs devaient tranquillement observer la mise à jour de leur compte .Mac vers MobileMe, les serveurs d'Apple furent très rapidement surchargés et les services en ligne, inaccessibles pendant plusieurs jours. Mais ce n'est pas tout, car la tension monte au sein des Mac users lorsqu'on apprend qu'Apple s'est adonné à ce qui ressemble fortement à de la publicité mensongère. En effet, si vos données personnelles sont bien synchronisées entre votre iPhone, votre suite d'outils en ligne et votre ordinateur, les changements opérés depuis ce dernier ne sont pas doublés de la technologie Push qui permet une synchronisation immédiate. Au mieux, les modifications sont mises en ligne sur le serveur puis réfléchies sur les autres machines toutes les 15 minutes via iSync.

01526010-photo-apple-mobileme.jpg


C'est un long silence qui s'intaure entre Apple et ses utilisateurs. Finalement, une semaine plus tard, la compagnie envoie un message d'excuses à l'ensemble de ses abonnés... en anglais, pour tout le monde. Voici une traduction partielle: « Nous avons terminé le processus de transition de .Mac vers MobileMe. Malheureusement, ce fut plus chaotique que prévu. Bien que la mise en place des services principaux tels que le Mail, iDisk, Sync, Back to My Mac et les Galeries web fut sans encombres, les nouvelles applications de MobileMe ont été bien plus problématiques. Heureusement, nous avons résolu ces problèmes et les services web sont désormais fonctionnels ».

La firme reconnaît par ailleurs qu'il n'y a aucune synchronisation Push depuis l'ordinateur et promet de plus employer ce terme. En guise de compensation, Apple décide d'étendre cette souscription annuelle de 30 jours.

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais non. Au Royaume-Uni, une nouvelle surprise attend les nouveaux utilisateurs ayant décidé d'ouvrir un compte d'évaluation de MobileMe. Au lieu de bénéficier gratuitement de 60 jours d'essai, ces nouveaux arrivants ont vu leur compte en banque débité de 121 livres. Quelques jours plus tard, le 19 juillet, Apple fait un second mea culpa électronique auprès des utilisateurs concernés et promet qu'aucun débit réel n'a eu lieu et que la compagnie devait initialement bloquer un dollar pour vérifier l'existence du compte bancaire. Pour calmer les les vagues de mécontentements, Apple décide de prolonger la période d'essai de 30 jours - lesquels s'ajouteront automatiquement au premier dédommagement de la semaine précédente.

Si Apple a décidé de s'excuser par messages électroniques, encore faut-il que la réception des emails soit belle et bien fonctionnelle ! En effet, deux jours plus tard, nous apprenons que près d'1% des utilisateurs de MobileMe ne peuvent toujours pas accéder à leur boite électronique. Comme pour reprendre le contrôle de la situation, Steve Jobs, le PDG de la firme de Cupertino, demande à ses employés d'informer les utilisateurs continuellement des états de service de MobileMe, directement sur le site Internet d'Apple. L'accès aux email ne sera pourtant restauré qu'une semaine plus tard.

Depuis des années, les performances de .Mac ne furent pas emblématiques des produits généralement soignés d'Apple. Malheureusement, MobileMe ne dément pas cette triste réputation. Pour beaucoup, il s'agit ni plus ni moins du lancement le plus catastrophique de l'histoire d'Apple. Aujourd'hui, d'après le site de la société, MobileMe serait complètement fonctionnel, cependant, beaucoup d'abonnés attendent encore leur extension de 30 ou 60 jours. Quand les problèmes seront-ils définitivement réglés ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Admob : HTC et Apple au coude à coude dans le web mobile
Eric Boquet, EyeBlaster : «le marché a plus que jamais besoin d’un AdServer indépendant»
Marketing Web/mobile: Pepperjam et M3 Mobile créent une coentreprise
Google: bientôt un centre de traduction en ligne
MediaTek se lance à son tour dans les puces 3G pour mobiles
<b>Joyeux Noël</b>
IET : le MIT européen s'offre un comité directeur
Google travaillerait sur Adsense.. for Games
Téléphonie mobile : Apple devrait dépasser les 1% de parts de marché grâce à l'iPhone 3G
NBC charge Sun de la gestion technique de son site NBCOlympics.com
Haut de page