David Nedzela : "Greenzer est un guide shopping de l'éco-consommation"

01 juin 2018 à 15h36
0
01423170-photo.jpg
David Nedzela directeur général de Greenzer en France, rejoint par Nicolas Ollier, DGA, précise les atouts de ce tout jeune guide d'achat 'écolo tendance' lancé le 22 avril 2008 aux Etats-Unis, le 19 juin en France dans une version bêta publique.

AB - David Nedzela, bonjour. Comment est né le projet Greenzer ?

DN - Nicolas Ollier et moi avons fait nos études ensemble et avons travaillé chez Kelkoo, avant d'opter pour des projets différents. Nous nous sommes retrouvés l'été 2007 sur un projet de guide en ligne dédié à l'éco-consommation, guide qui permette d'accompagner les internautes dans leur choix. Nous avons su que Jeremy Arditi, fondateur et président de Greenzer.com, travaillait sur un projet du même type aux Etats-Unis avec le soutien de David Szekely. Nous avons finalement opté pour la mutualisation du socle technique (Greenzer Score développé en interne) et créé deux entités distinctes qui puissent répondre aux spécificités des marchés concernés. Il est bien évident que nos stratégies vont dans le même sens.

AB - Quels sont les concepts et le modèle économique de Greenzer ?

DN - Greenzer liste et compare les tarifs de produits respectueux de l'environnement dans leur catégorie : vêtements, beauté, informatique, électronique, maison, bureau, sport... Nous utilisons 4 critères de sélection pour intégrer les produits à notre base : les labels et les certifications, l'ecolo conception (matériaux et composants), les pratiques des marques et des fabricants. Le modèle est celui du paiement à la redirection (lead), il est intéressant pour nous et pour les sites des marques et produits listés, car nous drainons un trafic très qualifié (NDLR : CSP+). Enfin, outre, la partie shopping, le site inclut un espace éditorial et un blog. Nous cherchons également à monétiser l'ensemble par le biais de la publicité, mais nous ne voulons pas brouiller le message, ni sacrifier le confort de navigation de nos visiteurs.

AB - Combien de personnes travaillent pour Greenzer France aujourd'hui ?

DN - Nous sommes une jeune pousse de 5 collaborateurs permanents. Nous travaillons également avec des journalistes externes et des partenaires actifs dans le domaine de l'éco-consommation.

AB - Quels sont vos objectifs d'avenir ?

DN - Aujourd'hui, notre base est constituée de 5000 produits « verts » sur la partie shopping, nous proposerons un produit plus complet à la rentrée et travaillerons pour doubler ce chiffre fin 2008.

AB - A quand la rentabilité ?

DN - Nous comptons atteindre l'équilibre avant la fin de l'année en travaillant sur l'acquisition de trafic et la monétisation d'audience.

AB - David Nedzela, je vous remercie.

01423182-photo.jpg
N. Ollier et D. Nedzela
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page