Yahoo repousse la tenue de son CA, Ballmer minimise

01 juin 2018 à 15h36
0
Le calme avant la tempête ? Soumis à la pression de certains de ses actionnaires qui lui reprochent de ne pas avoir cédé aux sirènes de Microsoft, Yahoo vient d'annoncer qu'il allait repousser la tenue de la prochaine assemblée générale à la fin du mois de juillet. Neuf sièges parmi les dix qui composent le conseil d'administration de la firme feront l'objet de nouvelles élections. Une occasion que le milliardaire Carl Icahn, récemment entré au capital de Yahoo entend bien ne pas laisser passer pour favoriser la reprise des négociations avec Microsoft : il envisagerait déjà de proposer aux votes des actionnaires sa propre liste de candidats.

00075595-photo-logo-yahoo.jpg


Le coup d'état d'Icahn ?

La date limite de dépôt des candidatures pour le futur conseil d'administration est fixée au 3 juin prochain. Outre Icahn, d'autres actionnaires auraient manifesté leur intérêt à l'égard des neuf places disponibles. Ceux-ci n'ont toutefois pas publiquement fait savoir s'ils étaient en faveur d'un rapprochement avec Microsoft, d'une cession pure et simple ou d'une indépendance sauvegardée.

Icahn, dont le projet ne suscite pas l'approbation de l'actuel conseil d'administration, vient de recevoir le soutien d'une grande fortune américaine. T. Boone Pickens, l'un des noms légendaires de la finance pétrolière, vient ainsi d'acheter dix millions d'actions Yahoo, en indiquant à la chaine CNBC qu'il suivrait Icahn dans la reprise de tractations avec Microsoft. Icahn disposerait déjà pour sa part de quelque 59 millions de titres, soit environ 4% du capital de Yahoo.

Ballmer souffle le chaud et le froid

Pendant que prennent forme les futures luttes intestines qui ne risquent de secouer Yahoo durant l'été, Microsoft continue de son côté à souffler le chaud et le froid. Vibrant défenseur du projet d'acquisition de Yahoo en février dernier, Steve Ballmer a déclaré jeudi lors d'une conférence tenue à Moscou que cette opération n'avait finalement rien de stratégique pour l'éditeur de Redmond. Après qu'une première offre à 31 dollars par action eut été refusée par Yahoo, Microsoft avait pourtant accepté de relever sa proposition à 33 dollars, soit un montant total de 47,5 milliards de dollars, qui correspondrait à peu près à la somme dont dispose la firme pour sa croissance externe.

« Vous pouvez en faire, des choses, avec 50 milliards de dollars », a commenté Ballmer, avant de confirmer que la stratégie de Microsoft serait maintenant de s'associer avec Yahoo ou de racheter certaines de ses activités plutôt que de se lancer dans une OPA globale. Microsoft, qui peine à faire décoller son moteur Live Search, serait prêt à racheter les actifs de Yahoo en matière de recherche en ligne. L'été s'annonce mouvementé.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Mac OS au-dessus des 4% de part de visites
Une avalanche d'images pour  Lost Planet Colonies
  Street Fighter  4 sur Playstation 3, Xbox 360 et…
Numericable se lance dans la téléphonie mobile
Clubic Week: l'internaute va financer France TV ?
Images pour  Simon The Sorcerer 4 : Chaos Happen
Opera Mobile 9.5 sera pré installé dans le HTC Touch Diamond
CEN@RFID devient le Centre de référence national sur la RFID
Nuxeo RCP2 séduit aussi l'Agence France-Presse
Football ou tennis : à chaque sport son opérateur mobile
Haut de page