Microsoft introduit un 'cashback' sur Live Search

21 mai 2008 à 16h04
0
Microsoft parviendra-t-il à fédérer de nouveaux utilisateurs autour de son moteur de recherche en les appâtant avec la perspective de réaliser quelques économies ? Live Search, qui dispose déjà d'un module spécialisé dans la recherche de produits, s'enrichit aujourd'hui aux Etats-Unis d'un système de cashback, grâce auquel les internautes pourront se voir rétrocéder un petit pourcentage (de 2 à 5% environ) du montant qu'ils dépensent chez les commerçants en ligne. Seule contrainte : utiliser Live Search pour effectuer la recherche qui mène à ce produit, et cliquer sur un lien menant à une boutique partenaire, identifiée par un petit logo ô combien sugggestif, puisqu'il représente le symbole « $ ».

0190000001332356-photo-microsoft-live-search-cashback.jpg


Le cash back, concept déjà exploité en France par des sociétés comme eBuyClub ou Cashstore, consiste pour une société à jouer le rôle d'un apporteur d'affaires pour un marchand en ligne, qui accorde à cet intermédiaire un pourcentage sur les ventes réalisées par son entremise. Celui-ci, à son tour, rétrocède une partie des montants perçus à l'internaute, qui réalise ainsi une petite économie sur ses achats. La réduction n'est pas immédiate : les gains collectés par l'internaute s'amoncellent sur son compte Live Search Cashback, et peuvent lui être reversés dès qu'un total de cinq dollars est atteint.

A l'annonceur, on fait miroiter le fait que l'internaute sera plus facilement enclin à se tourner vers sa boutique s'il sait qu'il profitera d'une légère économie sur le prix de ses articles. A la différence de la publicité, qui lui est facturée au clic ou à l'affichage, il ne paie ici que lorsqu'un achat est effectué, ce qui lui garantir en théorie un retour sur investissement plus intéressant. De quoi fédérer de nouveaux internautes sur Live Search, qui marque clairement le pas par rapport à Yahoo et Google ?

Alors que Google dispose d'un outil de comparaison de prix, Froogle, les deux premiers moteurs de recherche du marché n'ont jamais entrepris de développer ce type d'activité, peut-être parce qu'ils préfèrent que cybermarchands et comparateurs prennent position dans l'esprit des internautes à grand renfort de liens sponsorisés qui, eux, rapportent de l'argent à chaque clic...

Alexandre Laurent

Alex, responsable des rédactions. Venu au hardware par goût pour les composants qui fument quand on les maltraite, passé depuis par tout ce qu'on peut de près ou de loin ranger dans la case high-tech,...

Lire d'autres articles

Alex, responsable des rédactions. Venu au hardware par goût pour les composants qui fument quand on les maltraite, passé depuis par tout ce qu'on peut de près ou de loin ranger dans la case high-tech, que ça concerne le grand public, l'entreprise, l'informatique ou Internet. Milite pour la réhabilitation de Après que + indicatif à l'écrit comme à l'oral, grand amateur de loutres devant l'éternel, littéraire pour cause de vocation scientifique contrariée, fan de RTS qui le lui rendent bien mal.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page