La Quadrature du Net : acte de résistance ?

Matthieu Dailly
28 mars 2008 à 17h58
0
01021502-photo.jpg
Pour la bonne cause ! Christophe Espern, co-fondateur de l'initiative eucd.info, explique dans un communiqué daté de mercredi en quoi consiste son nouveau site : la Quadrature du Net. « Alors que le projet de loi Olivennes visant à instaurer la riposte graduée doit être voté avant l'été, un groupe de citoyens lance « la Quadrature du Net » pour alerter sur ce projet du gouvernement, d'autres tout aussi inquiétants, et faire des propositions alternatives. »

Le gouvernement a effectivement fait savoir qu'il souhaitait que plusieurs d'entre eux, dont le projet Olivennes, le projet de décret étendant la rétention des données de connexion ou encore celui de lutte contre la cybercriminalité, soient adoptés avant la présidence française de l'Union européenne le premier juillet, et que ces mesures soient généralisées au niveau communautaire dans la foulée. Le projet Oliviennes, principale cible de l'initiative, vise à instaurer la riposte graduée: une coupure d'un an, sans procès, telle une coupure EDF, de la connexion internet des pirates récidivistes. Une solution pour responsabiliser les internautes et protéger la création artistique?

Les « promoteurs de projets qui nous inquiètent cherchent à résoudre, un problème comparable à la quadrature du cercle », insiste Christophe Espern. « Ils n'ont pas compris que nous avons changé d'ère, que certaines approches sont dépassées, qu'il faut repenser collectivement notre façon d'aborder le contrôle de l'information. Selon nous, il est impossible de contrôler efficacement la circulation de l'information à l'ère du numérique par le droit et la technique, sans porter atteinte aux libertés publiques et freiner le développement économique et social. C'est ce que nous appelons la quadrature du net ».

Outre Christophe Espern, on y retrouve, entre autres, Jérémie Zimmerman, membre de l'April - Association pour la promotion et la recherche en informatique libre -, et Philippe Aigrain, un ancien chef du secteur technologie du logiciel à la Commission européenne, auteur du livre « Cause commune : l'information entre bien commun et propriété » et farouche opposant aux « lobbies de la rareté ». Bien qu'Internet ait longtemps été hors de portée des législations nationales, la volonté des pouvoirs publics d'en réguler et d'en contrôler démocratiquement le fonctionnement reste légitime. Espérons que la Quadrature du Net saura dénoncer les dérives sans pour autant tomber dans de vaines polémiques.

01021504-photo.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Soldes Amazon et Cdiscount : le TOP des promos high-tech ce soir !
La France va dédier 1,8 milliard d'euros sur cinq ans aux technologies quantiques
Soldes AliExpress : notre sélection des promos high-tech à ne pas manquer
Soldes : l'excellent casque à réduction de bruit Bose Headphones 700 est à prix cassé chez Amazon
G-Sync Ultimate : NVIDIA réduit ses exigences pour les écrans de demain... bonne ou mauvaise nouvelle ?
L'excellent Huawei P30 Pro est proposé à prix cassé chez Rue du Commerce
Test Realme Watch S : une première montre connectée sympathique et abordable
Solde Fnac : pack gamer avec PC Asus Strix G15 (i7 10870H, RTX 2060) à prix cassé
Ce pack Philips Hue + Echo Dot est à près de -50 % sur Amazon
Haut de page