Après Universal, R2G attaque Baidu, le Google chinois

28 février 2008 à 12h31
0
00913148-photo.jpg
Après avoir été rappelé à l'ordre par la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI), Baidu, référence des moteurs de recherche en Chine, est une fois de plus accusé de violation du copyright. Deux acteurs locaux, la Music Copyright Society of China (MCSC) et le distributeur de musique numérique R2G, ont indiqué mercredi avoir porté plainte en janvier.

Comme Universal Music, Sony BMG Music Entertainment et Warner Music Hong Kong, la MCSC et R2G veulent obtenir la suppression de liens intégrés au service de musique en ligne du moteur, liens qui pointeraient vers des titres mis à disposition sans autorisation. Par ailleurs, la MCSC et R2G estiment que Baidu profite de l'occasion pour augmenter ses revenus publicitaires. Cette nouvelle plainte déposée à Beijing intervient plus d'un an après que Baidu, d'ores et déjà accusé de soutenir le téléchargement illégal par l'IFPI, ait été disculpé par la justice chinoise.

Baidu est avec Alibaba, et Youku, une des étoiles montantes de l'Internet chinois, la première société du pays à avoir intégré l'indice 100. Selon les estimations d'Analysys, fin 2007, Baidu disposait d'une part de marché 'moteur' de 60,1% en Chine, Google de 25,9% et Yahoo de 9,6%.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Garmin attaqué au sujet de l'utilisation de la marque 'Nüvifone'
General Mobile DSTW1 : nouveau PDAPhone capable de gérer deux cartes SIM
L'européen Badoo en embuscade dans les réseaux sociaux
SnowRanger : des cartes pour skieurs et possesseurs de GPS Magellan
O2 va lancer l'iPhone d'Apple en Irlande en mars
<b>Joyeux Noël</b>
Nintendo DS : Sharp / Hitachi fixent-ils les prix ?
L'avenir d'Alcatel Lucent intéresse l'Elysée
Canon : un pas vers l’autonomie en matière de LCD ?
Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
Haut de page