Microsoft veut faire payer le Spam

Vincent
26 janvier 2004 à 12h06
0
00062105-photo-spam.jpg
Microsoft qui s'est déjà montré hostile au SPAM (voir cette news) a dévoilé quelques-uns de ses futurs projets pour éradiquer complètement cette pollution numérique de nos boîtes email d'ici 2006.

Les solutions présentées par Bill GATES "Himself" comprenaient une évolution du protocole lié aux emails qui permettrait grâce à une nouvelle génération de logiciels de pouvoir identifier l'expéditeur des emails, chaque utilisateur serait en fait titulaire d'un certificat pour chaque boîte email possédée. Dès lors, les "spammeurs" ne pourraient plus se cacher derrière des adresses fantômes. Mais cela risque d'entériner la non-confidentialité des échanges.

L'autre solution envisagée par Microsoft serait de faire payer une somme très négligeable pour l'envoi des emails. Le coût de cette solution serait très peu élevé pour les utilisateurs de base mais reviendrait finalement très chers aux entreprises qui spamment et envoient plusieurs milliers de mails par jour. Reste à savoir si la pilule aussi petite soit elle arrivera à passer auprès des utilisateurs et des fournisseurs d'accès.
Modifié le 18/09/2018 à 11h58
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top