Optima Technology attaque Roxio

Vincent
16 décembre 2003 à 10h24
0
00057319-photo-boite-easy-cd-creator-6-0.jpg
Une firme californienne spécialisée dans le stockage de données et nommée "Optima Technology" vient de déposer une plainte contre Roxio, l'éditeur du célèbre logiciel de gravure Easy CD/DVD Creator.

Selon Optima Technology, Roxio viole via ses nombreux logiciels de gravure, son brevet concernant une technologie qui permet d'accéder aux données d'un CD enregistré.

Optima précise que cette technologie a été violée de nombreuses fois dans des standards adoptés par l'Optical Storage Technology Association (OSTA). Des standards employés par de nombreux éditeurs de logiciels de gravure et par des fabricants de graveurs et de lecteurs CD / DVD.

Par conséquent, la firme californienne n'hésite pas à annoncer que si elle obtient gain de cause face à Roxio, elle attaquera d'autres éditeurs de logiciels et certains fabricants de graveur / lecteurs CD et DVD afin qu'ils s'acquittent d'une licence pour employer cette technologie en toute légalité.

De son côté Roxio annonce qu'il n'y a aucun argument valable qui prouve la violation d'un brevet quelconque d'Optima et qu'elle défendra cette position devant la justice.
Modifié le 18/09/2018 à 14h54
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top