🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Windows 11 : les applications Android débarqueront bientôt en France

25 mai 2022 à 12h35
9
windows 11 android © Microsoft
© Microsoft

Windows 11 est toujours privé de l'une de ses fonctions phares : le support des applications Android. Mais la France fera partie des premiers pays à y avoir bientôt droit.

Lors de son événement Build 2022 consacré aux développeurs, Microsoft a annoncé plusieurs nouveautés pour Windows 11, dont la compatibilité avec des widgets d'applications tierces.

La France fait partie des premiers chanceux

La firme de Redmond a également communiqué que la prise en charge des applications Android par l'intermédiaire de l'Amazon Appstore, l'une des fonctionnalités phares présentées lors de l'officialisation de Windows 11, va enfin arriver en France.

Jusqu'ici, seuls les utilisateurs vivant aux États-Unis (sauf manipulation pour contourner la restriction) avaient la possibilité d'accéder aux apps Android sur Windows 11. Nous n'avons pas encore de date précise, mais nous savons que « plus tard cette année », cinq nouveaux pays vont pouvoir en profiter : la France donc, ainsi que le Japon, l'Allemagne, l'Italie et le Royaume-Uni.

Pour rappel, Windows Subsystem for Android, la plateforme sur laquelle repose l'Amazon Appstore et les applications Android sur Windows 11, est encore en version bêta actuellement. Elle émule en arrière-plan une version allégée d'Android pour permettre l'affichage des applications de l'OS mobile de Google. Mais sur l'interface, l'utilisateur a la sensation que les applications sont supportées nativement, elles ont même chacune leur raccourci sur le bureau ou dans le menu Démarrer.

Encore du travail pour atteindre la stabilité

À la sortie de Windows 11, on ne s'attendait en tout cas pas forcément à ce que le déploiement de la compatibilité avec les applications Android soit aussi long à arriver, Microsoft la présentant comme le bouleversement d'expérience majeur apporté par la mise à jour.

Mais l'outil Windows Subsystem for Android a encore besoin de temps pour être peaufiné. Il vient d'ailleurs récemment de recevoir un patch conséquent améliorant de nombreux éléments.

L'interface des options a été revue, la barre des tâches Windows montre désormais si une app Android utilise le microphone ou accède à votre localisation, le système de notifications a été amélioré et plusieurs correctifs ont été apportés à des bugs d'affichage. Enfin, la stabilité, les performances et la fiabilité ont été perfectionnées.

Windows 11
  • Refonte graphique de l'interface réussie
  • Snap amélioré
  • Groupes d'ancrage efficaces

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Source : Windows Central

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
10
norwy
Sympa. Sachant que ces applications ne dépanderont pas des spywares de Google, uniquement ceux d’Amazon et de Microsoft apparemment, c’est déjà ça…
Pernel
natifs*<br /> Je pense que ça peut être utile pour ceux qui sont sur tablette/convertible, pour le reste je ne vois pas non plus trop l’utilité mais bon, plus de possibilité c’est toujours bon à prendre et pour MS ça peut pousser les gens à franchir le pas pour W11.
Sticoum_1_1
Aucun intérêt vue que pour moi c’était pour utiliser les applications que j’avais payé sur le playstore (jeux en majorité).
Helion
C’est sans intérêt parce que pour ceux veulent vraiment leur app Android sur PC il y a déjà des logiciels.<br /> C’est surtout une erreur stratégique de M$ car adopter une fausse nativité Android va permettre à certains des développeur de ne pas produire une version native Windows.<br /> Incapable de ce placer dans le mobile et les « nouveaux usages » M$ passe en mode panique et produit des solutions qui finirons par lui être toxique.
Popoulo
@H : je doute fort de cette toxicité. Complémentarité à la rigueur si elles fonctionnent comme si tu étais sur ton natel.
DrGeekill
Bonne nouvelle, une nouvelle génération de malwares va pouvoir voir le jour. Implémentés dans les apps Android qui ne seront pas détectés puisqu’ils cibleront Windows et hop. Les stores étant de vraies passoires déjà pour les malwares Android alors en cacher a destination de Windows dedans ne devrait pas être d’une grande difficulté <br /> Sinon sur le principe c’est pas mal. Certes il existe des applications (il m’arrive d’utiliser bluestack) mais justement ça permet de supprimer un intermédiaire (même si celui ci sera probablement plus complet). A voir quand ça arrivera.
MattS32
Passion1:<br /> Je ne vois toujours pas l’utilité, vu que sur internet on trouve tout les logiciels native gratuits ou payants pour PC.<br /> Ben non. Tous les logiciels Android n’existent pas forcément sur PC. Il peut y avoir des alternatives, oui. Mais on peut apprécier le fait de pouvoir utiliser le même logiciel sur son téléphone, sa tablette et son PC…<br /> Rien que si je prends le home de mon téléphone, et sans compter les jeux, j’ai plus de dix applications qui n’ont pas de version Windows : Kello (gestion de mon réveil), Hue (domotique), Xiaomi Home (domotique), Météo Grenoble (oui, y a le web… mais leur appli est beaucoup plus pratique), absolument TOUTES mes applications de presse (Libé, Charlie, Le Canard, Le Dauphiné, Science &amp; Vie, Epsiloon, Zineway, Cafeyn, KiosqueMag… toutes ont une version web, mais aucune de ces version web ne permet de télécharger un titre pour ensuite le lire hors connexion, comme le permettent toutes les applis Android que j’ai citées), Radio France (la encore, la version web n’est pas du tout aussi pratique que la version Android, il y manque notamment un flux de lecture combinant l’ensemble des abonnements), My Renault (appli liée à ma voiture), MyTrails (applis de planification/suivi de randonnés), SoHappy (application pour gérer mon badge de cantine du boulot, accéder aux menus, commander des repas…), Graph 89 (émulateur de TI-89, celui pour Windows n’est compatible qu’avec des ROMs très anciennes), applis fintech (Aumax, Curve, Revolut… les deux premières n’offrent aucune possibilité via leur site web, la 3ème a un site web plus limité que l’appli, et qui en plus nécessite de passer par l’appli pour s’y connecter), Bubble (gestion de bibliothèque BD, là encore, il y a une version web, mais elle fait pas le poids face à l’appli…).<br /> Le support natif proposé par Microsoft ne résoudra qu’en petite partie le problème, parce que la majorité de ces applications ne sont hélas disponibles que via le Play Store. Mais c’est un premier pas, et si ça marche bien je ne serai pas surpris que Google et Microsoft finissent par se mettre d’accord pour une licence Google Play. Ils auraient tous les deux à y gagner.<br /> DrGeekill:<br /> Les stores étant de vraies passoires déjà pour les malwares Android alors en cacher a destination de Windows dedans ne devrait pas être d’une grande difficulté<br /> Les applications s’exécutent dans une VM, et au sein de cette VM elles sont en plus sandboxés. Ça sera donc compliqué de faire des malware ciblant Windows en traversant toutes ces couches de sécurité.<br /> DrGeekill:<br /> Certes il existe des applications (il m’arrive d’utiliser bluestack) mais justement ça permet de supprimer un intermédiaire (même si celui ci sera probablement plus complet).<br /> Et ça a l’air beaucoup mieux intégré que Bluestack. Bluestack, ça reste une VM à l’ancienne, qui s’exécute dans sa fenêtre, avec ses applications dedans. Tu peux pas avoir deux fenêtre distinctes pour deux applications, tu peux pas créer dans l’environnement Windows un raccourci direct vers une application. Bref, tu es dans un « émulateur » et ça se voit.<br /> Alors que l’implémentation de Microsoft elle permet d’avoir chaque appli Android dans sa propre fenêtre, avec son raccourci pour la lancer, etc. Il n’y a quasiment aucune différence à l’usage entre une application Windows et une application Android (je suppose qu’il y a quelques limitations pour l’accès aux fichiers, mais à part ça ça doit être quasi transparent).
yabadabado
fonction inutile
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Windows : les téléchargements du fichier ISO bloqués en Russie
Quand Google fait la pluie et le beau temps sur le Web avec ses Core Updates
Le moteur Brave Search sort de bêta et vous laisse personnaliser les résultats
Le chiffrement du Cloud MEGA mis à mal par des chercheurs
Google Chrome 103 est disponible, découvrez les nouveautés
Attention, vos extensions Google Chrome permettent de vous traquer en ligne
Vie privée : bientôt des gestionnaires dédiés dans Windows et ChromeOS
Erreur serveur chez Cloudflare : Feedly, Discord et d'autres ne répondent plus
Pourquoi les entreprises ne migreront pas tout de suite vers Windows 11
Microsoft Defender débarque sur Windows, macOS, Android et iOS
Haut de page