Netflix ouvre des bureaux à Paris pour produire plus de contenus français

28 septembre 2018 à 14h50
0
netflix
Pe3k / Shutterstock.com

Après la fermeture d'un premier bureau à Paris, Netflix annonce le retour de l'entreprise dans la capitale avec une équipe de 20 personnes. Le PDG de Netflix ajoute également que la production de contenus français va être doublée.

Une vingtaine de personnes devraient travailler pour le géant du streaming à Paris.

Netflix s'installe en Europe

Certains employés seront nouveaux et les autres auront auparavant travaillé dans le bureau d'Amsterdam. L'équipe sera divisée en plusieurs domaines dont l'acquisition, le marketing ou encore la production.

En Europe, Netflix disposera ainsi de trois bureaux : un à Londres, un à Amsterdam et un à Paris. Il y a quelques mois, Netflix a également installé en Espagne son premier centre de production hispanophone.

Toujours plus de contenus

Reed Hastings, PDG de Netflix a également expliqué lors de son déplacement dans la capitale que 7 nouveaux projets français viendront s'ajouter aux sept productions originales déjà créés, dont « Marseille ».

On découvre ainsi « Marianne », l'histoire d'une jeune romancière dont les personnages créés prennent vie dans la réalité, une série basée sur le livre de Thierry Jonquet « Vampires », ou encore un documentaire réalisé par Stéphane de Freitas.

Une croissance continue

Ce nouveau bureau et les nouveaux contenus sont justifiés par une croissance rapide de l'abonnement Netflix en France. Hastings a déclaré qu'il y avait plus de 3,5 millions d'abonnés dans l'Hexagone.

Le succès du service en France est tel que le PDG n'en oublie pas le célèbre Festival de Cannes. Même si l'entreprise n'a pas pu participer à la compétition, Hastings a mentionné le fait que Cannes et l'entreprise étaient en discussion pour trouver une solution.

Bien que les entreprises américaines soient souvent accusées d'avoir une fiscalité améliorée en Europe, Reed Hastings a déclaré avoir fait son premier chèque à l'Office National du film français. L'entreprise paiera ainsi une taxe de 2% sur ses revenus annuels. Il s'est également exprimé sur la loi toujours en discussion qui obligerait Netflix ou Amazon à « consacrer au moins 30% de leurs catalogues à la demande au contenu local. » Il explique ainsi : « Nous devons nous rattraper, mais nous nous conformerons. C'est une règle difficile, mais elle se concrétisera au cours des deux prochaines années en France. »

Soyez toujours courtois dans vos commentaires et respectez le réglement de la communauté.

0
0

Actualités récentes

Idée cadeau pas cher : le bracelet Huawei Band 4 bradé pour le Black Friday
Profitez de -30% sur une Smart TV Sony Bravia 65
Black Friday Fnac : le Chromebook Acer Spin profite d'une belle promotion encore ce week-end
Wizama signe un partenariat avec un géant du jeu de société pour développer de nouveaux jeux
Soulmates : AMC a trouvé son âme sûre
Juste après le Black Friday, RED by SFR lance deux offres 100 Go et 160 Go !
USB4 : tout ce qu'on sait déjà, tout ce qu'il faut savoir
USB 4, USB 4.0, USB4 ? Tout ce qu'on sait déjà, tout ce qu'il faut savoir
La start-up Karakuri présente sa cantine robotique digne d'un film d'anticipation
Faut-il installer un antivirus ?
Haut de page