Orange, TF1, M6 et France Télévisions abandonnent leur Netflix "made in France"

le 20 juillet 2015 à 15h16
0
Les grands médias français n'auraient finalement pas su trouver un accord leur permettant de proposer un concurrent à Netflix sur le secteur de la SVOD

Netflix, le leader de la vidéo en streaming à la demande cumule à l'heure actuelle 65,5 millions d'abonnés, et compte bien passer la barre des 70 millions au trimestre prochain. Au regard du succès de la société aux États-Unis, on se serait attendu à un chamboulement du marché, mais, selon l'institut Digital TV Research, passé l'effet du mois d'abonnement offert, le service comptait au mois de mars entre 200 000 et 250 000 abonnés dans l'Hexagone.

Pour renforcer leur position, plusieurs grands médias français ont tenté de se rassembler afin de proposer un service concurrent, avec pour projet de mettre en commun leurs offres respectives de SVOD. TF1, M6, Orange et France Télévisions auraient notamment amorcé des discussions. Les Echos, qui rapporte l'information, explique que ce projet a été abandonné.

« Les tests d'acceptabilité du marché ont montré que nous n'étions pas en mesure de rencontrer la rentabilité à moyen terme », affirme ainsi Xavier Couture, conseiller du patron d'Orange, Stéphane Richard. Au fil des réflexions, l'opérateur se serait désolidarisé du projet puisqu'il détient son bouquet OCS (Orange Cinéma Séries) diffusant entre autres près d'une quarantaine de séries dont Game of Thrones ou The Walking Dead.

Canal+ n'aurait pas souhaité participer à ces discussions. D'une part, le groupe privé dispose sa propre offre de SVOD Canal Play, d'autre part, elle ne souhaitait sans doute pas mettre à mal son accord avec Orange distribuant ses divers bouquets de chaînes.

035C000007870795-photo-netflix-s-ries-tv.jpg

Xavier Couture assure que l'idée d'un projet commun n'a pas été abandonnée. Si ce dernier voit le jour, il sera donc probablement moins ambitieux que le « Netflix français » imaginé par Stéphane Richard et pourrait rassembler les offres de M6, TF1 et France Télévisions.

Afin d'attirer de nouveaux clients, Netflix quant à lui continue de parier sur une stratégie à long terme avec des œuvres originales. La société, qui compte s'ouvrir au marché chinois l'année prochaine, planche par ailleurs sur deux films. L'un, Beasts of No Nation, est prévu pour le mois d'octobre, et l'autre, War Machine, pour l'an prochain.

A lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top