🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Netflix signe un accord avec le cinéma français : qu'est ce que cela va changer ?

22 février 2022 à 17h00
21
Netflix logo © © Netflix
Netflix

Le mois dernier, une nouvelle chronologie des médias était signée en France avec pour objectif d’essayer de contenir l'explosion des géants de la SVoD tout en protégeant le cinéma français.

Si Canal+ en ressortait grand vainqueur de cette discussion, la cinquième version de l'encadrement de la diffusion des films devait aussi profiter à Netflix. C’est désormais acté : la plateforme de streaming américaine officialise enfin son accord avec la profession, qui lui confère une meilleure place dans la chronologie des médias.

Une diffusion des films 15 mois après leur sortie au cinéma contre 40 millions d'euros d'investissement

La nouvelle chronologie des médias se concrétise. Netflix vient d’officialiser un premier accord d’une durée de trois ans avec le cinéma français, représenté par le Bureau de liaison des industries cinématographiques (Blic), le Bureau de liaison des organisations du cinéma (Bloc) et la Société civile des auteurs réalisateurs producteurs (ARP). Ce mardi 22 février, la plateforme de streaming s’est engagée à intégrer officiellement l’écosystème du cinéma français en investissant 40 millions d’euros dans la création française et européenne pour l’année 2022. 

Un investissement qui lui permet de bénéficier d’une fenêtre de diffusion plus courte et d'une position plus favorable dans la chronologie des médias. Conformément à la nouvelle règlementation signée le 24 janvier, Netflix pourra diffuser les films 15 mois après leur sortie au cinéma, contre 36 mois jusqu’ici, et profitera de 7 mois d'exclusivité. La plateforme américaine réclamait en effet depuis de longs mois une meilleure position en échange de ses obligations de financement de la création.

La première pierre d'un engagement inédit

Ce nouveau deal prévoit que Netflix alloue 4 % de son chiffre d’affaires annuel net réalisé en France à trois grands axes :

  • Un minimum garanti de 30 millions d’euros par an investi dans la création cinématographique d’expression originale française ;
  • Une clause de diversité, stipulant qu'au moins 17 % du montant des préfinancements soit attribué à des œuvres d’expression originale française dont le budget est inférieur ou égal à 4 millions d’euros;
  • Une clause de volume, prévoyant un minimum de dix films préfinancés chaque année.

C’est une étape historique pour le géant américain, qui devient ainsi le premier service de médias audiovisuels à la demande à s’accorder avec ces trois organismes du secteur cinématographique. Netflix espère néanmoins aller plus loin et aurait déjà fait savoir son intention de renforcer ses engagements pour bénéficier d’une fenêtre de diffusion de 12 mois.

Les plateformes Prime Video et AppleTV semblent tout aussi prêtes à négocier avec la profession, mais le doute continue de persister autour de Disney+, plus réfractaire à l’idée de perdre l'exclusivité de ses productions au profit des chaînes en clair. Un nouveau point d’étape sur cette nouvelle réglementation est prévu d’ici un an.

« Cette architecture unique au monde ne règle pas tous les problèmes et ne garantit pas de faire de bons films, mais elle permet de préserver la diversité et l’indépendance, et assure le renouvellement des talents. Il faut saluer l’investissement constant des représentants du cinéma, qui ont su dialoguer et négocier pied à pied avec les pouvoirs publics et les diffuseurs pour aboutir aujourd’hui à ce panorama complet, complexe mais envié partout ailleurs », souligne Marc Missonnier, producteur de cinéma  français. 

Source : BoxOfficePro

Ces dernières années, le streaming vidéo est devenu l'un des moyens les plus appréciés pour voir ou consommer films et séries que ce soit en Free VOD ou par abonnement (SVoD). Aujourd'hui, les services en ligne sont nombreux à proposer différents catalogues, entre productions originales et blockbusters. Comment s'y retrouver dans cette jungle d'abonnements et de services de streaming ? On fait le point sur toutes les plateformes disponibles en 2022 (mise à jour le 3 juin 2022).
Lire la suite

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
13
LeToi
A quand la même chose pour Prime vidéo ? Ils en ont probablement les moyens…
benben99
La nouvelle génération préfère aller voir des films de super-héros en collants de toute façon
luck61
Les films français sont souvent naze , il devrait limiter la quantité de « film » pour se concentrer sur la qualité
flonc
Netflix doit payer pour pouvoir sortir les films français d’autres studios sur sa plateforme ou pour sortir ses films sur sa plateforme ?<br /> Si c’est l’option 2, c’est du racket.
dante0891
A défaut de payer des impôts, au moins ils investissent en France.<br /> On ne perds pas tout ^^’
dante0891
C’est sûr que ce n’est pas du blckbuster américain.<br /> C’est souvent même tourné d’une autre manière.<br /> Après souvent naze peut-être pas mais c’est certain que si tu veux voir de l’action faut passer son chemin ^^<br /> Dans tout les cas la profession fait quand-même travailler un beau nombres de personnes et ce financement va peut-être permettre de sortir de grand film.
AtomosF
C’est une obligation de tourner des films de pacotille…<br /> Donc oui, c’est un peu du racket déguisé.
MattS32
flonc:<br /> Netflix doit payer pour pouvoir sortir les films français d’autres studios sur sa plateforme ou pour sortir ses films sur sa plateforme ?<br /> Si c’est l’option 2, c’est du racket.<br /> 3ème option : pour sortir plus tôt les films français sur sa plateforme (15 mois au lieu de 36).<br /> Ça concerne aussi ses propres productions, mais uniquement si elles sont sorties en salles. Sinon, ils peuvent les sortir directement sur Netflix. Ou même les sortir d’abord sur Netflix puis en salles si ils veulent les diffuser en salle et ne pas attendre pour les mettre sur Netflix (mais dans ce cas, ils risquent quand même d’avoir du mal à trouver des salles acceptant de les diffuser…), comme l’avait fait Yann Arthus Bertrand pour Home avec YouTube.
Infinity205
Les films de pacotilles , ce sont plus les daubes hollywoodiennes sans saveur pour moi…les films français ne sont certes pas tous bien mais y ne. As vraiment qui mérite qu’on s’y intéresse beaucoup plus. Et j’ai 20 ans ,pas 90 ,au cas où tu te poserais la question…
fredolabecane
Du moment que ça ressemble pas au dernier JP Jenet…
fredolabecane
Pas besoin d’aller voir Bigbug au cinéma… dans la petite lucarne c’est déjà un drame.
dante0891
Il y en a des bons, des excellents et de bonne surprise ^^<br /> J’en découvre via mon abonnement Canal lol<br /> Tout ce qui est action, malheureusement la France ne sait pas/plus faire. Par contre quand il y en a, c’est du lourd même très lourd qui deviennent souvent des classiques français ^^<br /> Ce n’est pas autant explosif que le ciné américain mais on s’en sort souvent grâce au scénario loool
DarkStarOne
Oui pour ma part, que des films d’actions, de super héros, science fiction, héroïc fantasy… Bref, aucun film qui reflète des histoires « réelles ». Pour moi le cinéma, c’est l’occasion, comme pour les jeux vidéos, de quitter ce monde daubé.<br /> En revanche, pour la partie comédie, je préfère largement certains films culte français que les films américains. Mais je ne vais pas cinéma pour ce genre de film, j’attends tranquillement pour les avoir moins chers. Radin jusqu’au bout
dante0891
Je suis d’accord qu’un film d’action pour le son cinéma ou un film fantasy pour l’image ça se regarde au ciné contrairement à une comédie qui n’a aucun des deux ^^’ (même si j’en ai déjà vu au ciné).
Infinity205
Oh que non…y’en as pleins. t’inquiète pas
fredolabecane
En tout cas, un film comme le chant du loup, actuellement sur Amazon, ça relève grandement le cinéma Français! on en redemande!
flonc
Merci pour l’explication. C’est plus compréhensible.<br /> Tu dis les films français, quelle en est la définition ?
MattS32
Mauvaise formulation de ma part : ce sont les films sortis en salle en France, quelque soit leur pays d’origine, pas juste les films français. Les règles de la chronologie des médias s’appliquent à tout ce qui sort en salle en France.<br /> C’est par contre des films « d’expression originale française » que Netflix doit financer, et ça ça c’est défini par le CSA : « Les EOF sont définies comme étant réalisées intégralement ou principalement en version originale en langue française ou dans une langue régionale en usage en France ».
Faisduvelo
Il faudrait définir le mot « naze ». Il y a régulièrement des films qui sont recopiés aux US et il y a une bonne diversité. Le gros problème, c’est qu’aux US, le cinéma est une industrie avec un but unique de rentabilité alors qu’en France on essaie encore un peu de le garder dans le domaine de l’art et de la culture.<br /> Ça donne effectivement une grosse différence de public cible ou de rentabilité et pour être honnête, tous ne me plaisent pas, mais j’apprécie de voir sortir certains films qui peuvent le faire en France mais ne pourraient simplement pas trouver de financement aux US.<br /> Et je ne suis pas sûr qu’il y ait proportionnellement plus de films français nazes que de films étrangers, mais je veux bien comprendre que pour quelqu’un qui préfère par exemple les films à grand spectacle et bourrés d’effets spéciaux pour lesquelles la France est quasi-absente, ça puisse donner cette impression.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Quand l'app de billetterie de la Coupe du monde crashe... et laisse les spectateurs hors du stade
Black Friday : le Samsung Z Flip 4 chute avec ce code promo
Black Friday AliExpress : 6 promos high-tech à saisir ce weekend
Black Friday : optimisez les capacités de votre Mac grâce à cet outil efficace et en promo
Top 5 des applications que vous devriez installer sur votre smartphone
Economisez 70€ sur les Jabra Elite 7 pro grâce au Black Friday Darty
Testez cette offre de stockage en ligne à un prix incroyable pendant ce Black Friday
Le dernier Chromecast à prix cassé à l'occasion du Black Friday Amazon
Robocop is coming : la police de San Francisco veut autoriser ses robots à tuer
Black Friday Amazon : TOP 10 des offres choc ce samedi !
Haut de page