Les meilleures séries fleuves à voir et revoir pendant vos vacances [Replay #3]

21 juillet 2021 à 18h18
3

Vous avez du temps devant vous cet été ? Pourquoi ne pas en profiter pour rattraper une série longue, difficile à caler dans votre agenda en temps normal ? Dans ce replay du Veilleur d'écran[s], nous en avons sélectionné cinq : Battlestar Galactica, Scrubs, Mr. Robot, The Expanse et Person of Interest.

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Cet été, votre chronique séries Le Veilleur d'écran[s] ne prend pas de vacances. Elle poursuit sa saison 7 comme d'habitude, avec un nouvel épisode tous les samedis après-midi.

Mais, après une centaine de shows évoqués depuis presque deux ans, il nous semblait de bon goût de jeter, aussi, un regard en arrière. Tous les mercredis de juillet et août, nous vous proposerons donc une (re)sélection de cinq shows déjà évoqués dans nos colonnes, et regroupés cette fois sous différentes thématiques.

Pour ce troisième replay, place aux mastodontes. Des séries d'ampleur, de par leur succès critique, mais surtout leur durée. En effet, nous évoquons ici cinq séries composées d'un assez grand nombre d'épisodes, qui nécessiteront un investissement de temps certain pour en voir le bout.

Battlestar Galactica

Je l'ai regardée l'hiver dernier pour la troisième fois : Battlestar Galactica demeure ma série de space opera favorite (quelle surprise !). Entre ses très riches personnages, son intrigue rythmée et profonde ou encore son incroyable bande-son, la série aujourd'hui proposée sur Prime Video est un passage obligé pour tout fan de SF.

Battlestar Galactica est un récit de la survie de la race humaine face aux Cylons, des robots qu'ils ont eux même créés, tout simplement passionnant à suivre. Il faudra évidemment faire avec des effets visuels quelque peu vieillissants, mais pour compenser cela, vous pouvez encore vous diriger vers les éditions Blu-Ray. D'autant que dans ce format, des films bonus viennent s'intercaler entre les quatre saisons, contrairement à ce que propose Prime Video.

Scrubs

Avec ses huit saisons (non, pas neuf, n'insistez pas, la neuvième saison n'existe pas) et ses dizaines d'épisodes, Scrubs peut paraitre insurmontable. Pourtant, les épisodes de cette sitcom hospitalière se regardent si facilement que vous risquez d'arriver au bout sans même vous en rendre compte.

En tout cas, si vous avez un abonnement Disney+ , que vous aimez l'humour absurde un brin exagéré, et les shows qui n'hésitent pas à glisser quelques jolies leçons de vie au milieu de leurs gags : foncez.

Lire notre chronique complète : Scrubs : l'hôpital qui se fout de l'ancienneté

Mr. Robot

Parmi la centaine de séries traitées depuis le début du Veilleur d'écran[s], il y en a certes des plus longues que Mr. Robot. Mais j'ai tout de même tenu à la retenir, d'abord parce que j'en avais envie, et parce qu'en plus de sa disponibilité sur Prime Video, la série de Sam Esmail arrivera également sur Netflix le 23 août.

Durant quatre saisons, le show s'amuse à perdre ses personnages et spectateurs dans un scénario souvent trompeur, toujours porté par incroyable casting et une réalisation mémorable. Il ne s'agit pas forcément d'une série dans laquelle il est aisé d'entrer, mais une fois happé impossible de s'en échapper.

The Expanse

La future saison 6 de The Expanse, à venir sur Prime Video, sera la dernière. Et même si j'aime quand une série sait s'arrêter à temps, je pleure déjà le départ de la meilleure série de space opera récent.

Avec son scénario géopolitique passionnant au cœur du système solaire, ses solides effets spéciaux, sa volonté de réalisme de la physique, ou encore ses personnages attachants, la série est d'une solidité quasi sans faille. Si vous aimez la SF, passez l'été au frais dans l'espace de The Expanse.

Person of Interest

Un jour, il va vraiment falloir que je me dégage du temps pour revoir les cinq saisons de Person of Interest. En attendant, s'il vous plaît, faites le pour moi. Le propos central de cette série d'anticipation - mais pas trop -, à savoir la surveillance de masse, est toujours autant d'actualité, et tout, du casting au scénario en passant par la musique de Ramin Djawadi, est incroyable.

Laissez un peu de temps à la première saison pour que la série installe vraiment son palpitant et surprenant fil rouge, puis laissez-vous guider par la Machine.

Modifié le 22/07/2021 à 08h52
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Obsolètes : votre chronique SF sera-t-elle surpassée par les IA ?
Sélénie : trouvez refuge sur la face cachée de la Lune
Wall-E : deux robots qui s'aiment pour sauver la planète ?
Phobos : embarquez pour une télé-réalité spatiale à haut risque vers la planète rouge
Netflix signe un accord avec Spielberg pour plusieurs films par an
Le Dernier Voyage : l'apocalypse au clair de lune
La revue Métal Hurlant est de retour : rencontre avec Vincent Bernière, son nouveau rédacteur en chef
Jachère : votre chronique SF découvre une Terre hors du temps
Twitch a 10 ans : retour sur un pionnier du stream en direct et sur l'avenir de la plateforme
Asus ROG sort son premier manga dédié au... streaming ! Découvrez les premiers chapitres
Haut de page