Apple fermera son service iwork.com en juillet

01 juin 2018 à 15h36
0
0082000005021844-photo-iwork-com-logo-sq-gb.jpg
Le service iwork.com, lancé par Apple en 2009, fermera finalement ses portes cet été pour être remplacé par iCloud.

C'est à l'occasion du sommet de MacWorld, en janvier 2009, qu'Apple lançait en bêta le service web iwork.com parallèlement à la suite d'applications bureautiques iWork'09. Phil Schiller, vice-président du département marketing d'Apple expliquait alors qu'iwork.com permettait de lire, d'héberger et de partager ses documents sur Internet. Visionnés au travers d'un navigateur, ces derniers pouvaient être annotés et édités.

Pour divers médias spécialisés, l'annonce de ce pendant web à iWork marquait l'arrivée d'Apple sur le marché des applications en ligne similaires à Google Docs et venait alors compléter l'offre de MobileMe. Seulement le service n'a finalement jamais été disponible en version finale ; à terme il se verra remplacé par l'offre de synchronisation iCloud.

Sur son blog officiel, l'équipe chargée de maintenir ce service explique en effet qu'à partir du 31 juillet 2012 il ne sera plus possible de télécharger les fichiers hébergés sur iwork.com. Apple hébergerait à l'heure actuelle environ 40 millions de documents. Il est donc conseillé d'effectuer une sauvegarde de ses données avant cette échéance.

0226000005021848-photo-iwork-com.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Micron : un SSD 2,5 pouces sur PCI-Express pour serveurs
OP Ventures : Orange et Publicis se lancent dans le capital risque
Les URL raccourcies de Dropbox exploitées par les spammeurs
Microsoft Research planche sur un nouveau traducteur vocal
Marvel apporte réalité augmentée et version numérique à ses comics sur papier
Firefox sur Windows 8 : Mozilla engage la réflexion
Revue de Web : guacamole, Shoryuken et navette spatiale, tout simplement !
Live Japon : continuer à vivre et travailler dans l'archipel des séismes
Clubic Week 2.0 : Encore un nouvel iPad
Pascal Colin, Keynectis :
Haut de page