En mars, plus de 20 % des véhicules vendus étaient électriques en France

04 avril 2022 à 11h30
11
Voiture électrique

La Plate-forme Automobile a publié les chiffres de ventes de véhicules en France pour le mois de mars 2022. Les véhicules électriques rechargeables ont représenté 21,4 % des ventes, une forte augmentation par rapport à 2021. Cette augmentation les rapproche des diesels qui, eux, sont encore en baisse.

Les ventes de véhicules électriques rechargeables devraient passer devant les ventes de diesel dans l'année selon CleanTechnica. Les véhicules à essence, eux, restent loin devant.

Moins de voitures, mais plus d'électriques

En mars 2022, selon la Plate-forme Automobile, l'organisation qui rassemble la filière automobile en France, 147 077 véhicules ont été vendus sur le territoire ; un chiffre haut mais qui s'inscrit dans un volume global de ventes 35 % inférieur à son niveau pré-pandémie de mars 2019. Les grands gagnants encore une fois ce mois-ci ont été les véhicules électriques rechargeables qui ont représentés en tout 21,4 % des ventes dont 13,5 % (19 835 unités vendues) pour les véhicules 100 % électriques et 7,9 % (11 690 unités) pour les véhicules hybrides rechargeables tandis que les hybrides non rechargeables en filaire ont été vendus à 27 860 exemplaires, soit 18,9 % du marché.

De leur côté, les véhicules diesel continuent de vivre une baisse de leurs ventes, entraînée par les nouvelles régulations en vigueur contre ceux-ci. Ils représentent 14,3 % des ventes, à 21 075 unités, soit une baisse de 23,3 % par rapport à mars 2021. Les véhicules électriques rechargeables s'approchent donc et devraient prendre l'ascendant plus tard dans l'année si la tendance reste la même. Les voitures essence représentent, elles, encore 39,1 % du marché.

La PFA en profite pour partager les modèles de véhicules électriques les plus vendus sur le territoire avec en tête, sans surprise, la Tesla Model 3 qui a été vendue à 3 882 exemplaires. En deuxième place nous retrouvons la Dacia Spring (2 111 exemplaires) et la Peugeot E-208, vendue à 1 842 unités.

Malgré le développement rapide des technologies, l’autonomie est toujours l’une des pierres angulaires pour les acheteurs de voitures électriques, qui redoutent la panne sèche. Pour rassurer les automobilistes, les constructeurs en font un argument de communication de poids. Et certaines valeurs crèvent le plafond. Voici notre classement.
Lire la suite

Source : CleanTechnica

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
11
LeToi
Ça reste dingue qu’on vende autant de voitures essence par rapport aux diesel pour des voitures qui émettent plus de CO2, consomment plus et coûtent plus cher à l’entretien, la communication et les campagnes contre le diesel semblent avoir été très efficaces. Sans compter les hybrides qui marchent majoritairement à l’essence
cracktonslip
21,4% de voiture avec des batteries HS d’ici 8 à 10 ans
Kratof_Muller
Autant de véhicule ne sont pas représentatifs, ce n est qu une hypothèse, mais nous avons peut être là, des véhicules d état, des flottes pro.
eagle6
c’est bien connu toutes les hybrides de plus de 8 ans sont à la casse dans un terrain vague<br /> par contre les poubelles au fioul de plus de 10 ans qui font 2 km par jour sous notre pif qui nous intoxique à petit feu, elles roulent tranquille <br /> note: Ironie inside
zoup01
Les coût d’entretien diesel ou essence sont aujourd’hui quasi identiques…<br /> Je suis en train de passer du diesel à l’essence pour une seule contrainte : les ZFE et les interdictions des circulation qui vont en découler.<br /> Je vais très rarement en ville, mais 3 ou 4 fois par an, j’y suis quand même contraint, donc achat à regret véhicule essence ( avec plus de malus et plus de co2 )
Didranek
Je pense que ce n’est pas encore très au point comme technologie. Il faut encore attendre quelques années pour arriver à un modèle économique viable.<br /> Par contre je ne comprends pas pourquoi on veut nous vendre des voitures rechargeables avec des réseaux de prises plus ou moins couteux. Sachant que les batteries sont généralement sous la voitures (pour un abaissement du centre de gravité), pourquoi les constructeurs automobiles n’ont ils pas normalisés leurs packs de batterie (fixations, connecteurs) afin de pouvoir les interchanger facilement ? Ainsi pour les longs trajets, il suffirait une fois la batterie presque vide de passer à la station service « électrique » et de laisser un automate changer la batterie pour une pleine en quelques minutes. La station aurait un stock de batteries chargées et en cours de chargement. Elle sortirait du réseau les batteries usagées ou en fin de vie pour les recycler. Le prix du plein serait adapté, il pourrait même avoir des réseaux de station de marques différentes. Tout ceci calqué sur le principe des stations services essences actuelles.<br /> En attendant ce principe, je vais continuer de rouler en thermique, c’est quand même bien pratique.
Palou
Admin:<br /> 21,4 % des ventes…<br /> par rapport à combien de ventes par rapport aux autres mois/années ? la moitié ?
eagle6
Nio le fait actuellement dans ses contrées, après il y a l’obstacle de la propriété de la batterie et de son état d’usure pour le consommateur.<br /> Pour la normalisation des packs, ça va être compliqué car les enjeux futurs sont dans les spécificités de chimie, de gestion et de format/encombrement des packs. Donc peu de chance qu’un constructeur X accepte le montage d’un pack Y. C’est comme si on demandait à VW que ses moteurs montent dans la Mercedes ou la Renault.<br /> Et encore une fois, en tant qu’utilisateur de VE depuis plus de 5 ans, la recharge n’est en aucun cas un problème ou un frein sur un véhicule bien conçu avec un réseau de recharge développé.
cmoileena
En seconde voiture je trouve cela parfait… On a pris une fiat 500 electrique du coup on l’utilise tout le temps ma femme et moi. On a une thermique pour les longs trajets mais<br /> on l’a quasi pas utilisé ces derniers mois. La recharge à la maison prend du temps mais vu qu’on la laisse jamais descendre en dessous de 50% ça passe. Et puis à 2 km on a la borne gratuite d’un magasin et là en 2H c’est réglé. Bref très content du confort, du silence.<br /> On l’a pris en leasing pour 2 ans et 30000 km histoire d’essayer l’electrique. On fera installer une borne à la maison si on continue dans cette optique et il y a de grandes chance. Les 300 km d’autonomie nous suffisent largement au quotidien
Blackalf
Kratof_Muller:<br /> Autant de véhicule ne sont pas représentatifs, ce n est qu une hypothèse, mais nous avons peut être là, des véhicules d état, des flottes pro.<br /> C’est clair, en Belgique la majorité des VE sont effectivement vendus à des sociétés qui les achètent à cause des avantages fiscaux. La part des ventes aux particuliers, elle, est plutôt négligeable. ^^
rexxie
Cooool ! Comme ça on sera certain de demeurer esclaves des prix de location… tsé !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Harley-Davidson a vendu toutes ses motos LiveWire Del Mar S2 Launch Edition en un temps record (spoiler : ça se compte en minutes)
Volkswagen Aero B : la future rivale de la Tesla Model 3 se prépare pour son lancement en 2023
Seuls deux constructeurs automobiles sont en phase avec les objectifs climatiques, découvrez lesquels
Encore une hausse de prix pour la Tesla Model 3, quand cela va-t-il s'arrêter ?
Cet aventurier va parcourir 27 000 km du pôle Nord au pôle Sud en voiture électrique
L’avènement des voitures électriques pourrait renforcer le risque de pénurie de semi-conducteurs
Votre catalogue Apple Music est désormais accessible sur votre appli Waze
Un roadster électrique en approche chez Alfa Romeo !
Vision AMG : un concept de supersportive 100 % électrique signé Mercedes
Tesla veut casser l'ennui pendant la recharge en projetant des films courts à ses clients
Haut de page