Xpeng P7 Wing : la berline chinoise électrique de luxe qui veut détrôner la Tesla Model S

23 novembre 2020 à 19h00
26
Xpeng P7 Wing © Xpeng Motors

Près d'un an après sa présentation, la Xpeng P7 monte en gamme et se décline en une série spéciale sobrement nommée Wing, en référence à ses portières à ouverture en élytre ; la berline veut désormais aller concurrencer la Tesla Model S .

La version initiale de la P7 avait déjà plusieurs atouts à faire valoir pour viser Tesla sur le segment des berlines électriques. En un an, la concurrence s'est musclée, comptant désormais sur la Lucid Air et la Porsche Taycan , qui est toutefois moins bien dotée en termes d'autonomie.

Plaisir des yeux et des oreilles

Pour mettre en avant sa P7, Xpeng Motors a décidé de mettre le paquet sur l'aspect visuel. Le constructeur offre à sa berline des options esthétiques plus ou moins surprenantes pour une voiture de ce segment. La firme chinoise tend en effet à faire une proposition différente avec un « style sportif et dynamique » et traduit cette volonté dans la « Wing Limited Edition ».

La Xpeng P7 enfile donc sa tenue de soirée et propose des portières à ouverture en élytre, popularisées essentiellement par les supercars et les concept-cars jusqu'ici. Cette solution, unique sur le marché des berlines, électriques ou non, est accompagnée par un vert de carrosserie nommé « Green Super Flash », à la teinte aussi peu subtile que son nom.

L'effet global reste toutefois plutôt percutant, d'autant que l'angle des portières peut être personnalisé ; des radars détecteront les obstacles pour arrêter leur ouverture si besoin. Outre l'aspect visuel, la start-up a décidé d'en appeler à d'autres sens en installant dans l'habitacle de la berline un système son Dynaudio à 18 haut-parleurs, pour le plaisir des oreilles.

Xpeng P7 Wing © Xpeng Motors

Un rapport prix/prestation à toute épreuve

Dévoilée lors du Salon de l'Auto de Guangzhou, la Xpeng P7 Wing embarque la même batterie de 80,87 kWh que ses déclinaisons les plus sobres. Elle est disponible en version propulsion, mais aussi avec quatre roues motrices, accueillant alors deux moteurs.

Là où la P7 classique peut monter jusqu'à 706 km d'autonomie en cycle NEDC, encore en vigueur en Chine, cette « Wing Limited Edition » offre 670 km (toujours en cycle NEDC) dans sa version deux roues motrices, et 562 km pour la transmission intégrale.

La Xpeng P7 n'est pour le moment commercialisée qu'en Chine, mais le tarif là-bas y est très attractif. Il faut compter 366 900 yuans, soit 47 140 euros, pour la P7 Wing avec les deux roues motrices, tandis que la version la plus performante de cette série limitée est proposée à 409 000 yuans, soit 52 525 euros. Dans sa version de base, la Xpeng P7 démarre à 229 000 yuans, soit 29 420 euros.

Source : Businesswire

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
28
xavz78
Je ne comprendrais pas que l’Europe accepte que la chine inonde le continent de ses produits.
Hollyvier
La folie, tout simplement
zeebix
En quoi aurait on plus le droit de vendre nos produits en Chine que eux chez nous ?
Winston67
Dit autrement «&nbsp;Je ne comprends pas que l’Europe accepte que les USA inonde le continent de ses produits&nbsp;» , c’est valable aussi dans ce sens ^^<br /> L’Europe n’existe pas vraiment pour rivaliser avec les deux blocs , nous sommes en permanence à tirer la couverture chacun de son coté , à faire notre propre cuisine pour notre seul intérêt au lieu de penser d’une manière globale et unifié, aucune solidarité entre pays , du coup nous ne sommes que des valets devant les usa et les chinois , il n’est pas étonnant de voir cette situation.<br /> Quand aux produits chinois qui nous inondent , ça date pas de hier et faut poser la question à tous les fabricants qui délocalisent leur production.<br /> Sans compter l’exportation de technologie sous prétexte de gagner des parts de marché qui fait avancer à grand pas la chine et qui au final ne nous sert à rien puisque que la chine va adapter , modifier et améliorer le concept pour leur compte , exemple flagrant le TGV…<br /> Fin bref<br /> En tout cas cette voiture me plait bien , bien plus qu’une ZOE
cpicchio
Après, quel serait son prix si elle était importée en Europe ? Sûrement beaucoup plus pour payer les frais logistiques, gérer un réseaux et les taxes d’importation. Donc non comparable avec une Zoé ou une e208 qui sont au moins deux fois moins cher (et fabriqués en France).
Blackalf
Peugeot e-208 = fabriquée en Slovaquie.
cirdan
Les Chinois ont beaucoup plus de facilités à vendre leurs produits chez nous que l’inverse. Ca date de l’époque où on a aidé ce pays à se développer. Maintenant il faut rééquilibrer, c’est une autre histoire.<br /> C’est un peu ce qu’a essayé de faire Trump avec ses méthodes de cow-boy fou.<br /> Un article intéressant sur les échanges commerciaux :<br /> usinenouvelle.com/<br /> L'accord sur les investissements entre l'Europe et la Chine encore lointain -...<br /> L’Union européenne et la Chine tiennent un sommet virtuel ce lundi 14 septembre. La négociation d’un accord sur les investissements, qui aurait dû... - Economie<br />
Dahita
Eh ben, les producteurs de vins francais vont t’adorer!
MattS32
Et aussi tout bêtement le coût de la mise aux normes européennes, aussi bien sur les normes «&nbsp;réelles&nbsp;», en particulier niveau sécurité (les premiers constructeurs chinois qui ont essayé d’homologuer leurs voitures en Europe, ils ont eu des surprises avec ça…) que les normes tacites liées aux exigences des clients (au lancement de la Logan, elle était nettement plus chère en France que dans les pays de l’Est… notamment parce qu’elle avait de base certains équipements jugés indispensables chez nous mais qu’elle n’avait pas là-bas : ABS et airbags).
ullbach
Il faut se réveiller un peu<br /> Cette voiture embarque des techno que très peu d’européennes possèdent, simplement parce qu’elle n’est pas issu du monde classique de l’automobile mais de la high tech (comme tesla) Et ils ont d’autres modèles encore plus chers qui cartonnent (nio, li auto…)<br /> Le réveil va être dur, le marché chinois a plus de potentiels acheteurs que l’Europe.C’est leurs modèles entrée de gamme qu’ils commencent à exporter (notamment la MG éléctrique) En gros, ils envoient leur entrée de gamme face aux généralistes européennes<br /> I
theonlyone1557
Le 2 poids 2 mesures si cher aux cocoricos décérébrés !<br /> Au lieu de promouvoir l’innovation et l’ambition industrielle c’est plus simple de cracher sur ceux qui carburent .<br /> Loin de moi l’idée de défendre la Chine et ses dérives mais à force d’être complaisants et fiers on fini par avoir le cynisme de ceux qu’on prétends combattre
theonlyone1557
Lorsque l’état est la prostituée des groupes qui n’ont de français que le nom , il est prévisible que ceux qui ne défendent pas les intérêts français finissent par entraîner l’état dans le même sillon.<br /> La délocalisation basée sur la recherche de plus de marge par la compression des coûts est avec le recul une aberration.<br /> Mais à l’époque il fallait rattrapper les allemands et les britanniques dans la course à l’Eldorado chinois.<br /> Bref l’absence totale de vision à moyen et long terme
KlingonBrain
L’Europe n’existe pas vraiment pour rivaliser avec les deux blocs , nous sommes en permanence à tirer la couverture chacun de son coté , à faire notre propre cuisine pour notre seul intérêt au lieu de penser d’une manière globale et unifié, aucune solidarité entre pays , du coup nous ne sommes que des valets devant les usa et les chinois , il n’est pas étonnant de voir cette situation.<br /> Il y a une bonne raison à cela.<br /> C’est que l’Europe est constitué de peuples très différents. Histoire différente, culture différente, religion différente. Manière de penser différente. Et malheureusement aussi, industrie différente, donc intérêts commerciaux différents.<br /> au lieu de penser d’une manière globale et unifié<br /> Ca c’était l’URSS ou le 3ème Reich…<br /> L’unification est le fascisme ultime. Une logique qui nie le droit de chaque peuple à aspirer à des projets de société différents qui correspondent à leur manière de penser, à leurs aspirations, à leur culture.<br /> Ce qui as toujours bien fonctionné en Europe, c’est de laisser les coopérations s’établir naturellement dans un système «&nbsp;à la carte&nbsp;». Quand deux pays veulent faire quelque chose qui est similaire, on peut coopérer. Un bon exemple, le Concorde. Et il y en a plein d’autres.<br /> Après 20 ans d’Européisme, il devient évident que cette Europe de la pensée unique ne fonctionne pas et qu’elle est contre productive sur tous les plans, y compris et surtout sur le plan économique.
kiwi5
absolument faux, je ne sais pas de quel parti politique tu tiens ton discours, mais l’europe de la cooperation marche, justement dans les secteurs ou il n’y a pas trop de finance et de politique.<br /> doit on apporter le point godwin pour ta remarque urss /3rd reich? avant eux c’etait la societe des nations, l’ennui de l’europe sont les membres qui ne veulent pas jouer le jeu et les politiques qui ne voient qu’a court terme
Lord_Crazy
Eeuhh le fait que la situation soit totalement assymétrique, que leurs normes soient ridiculement peut élevées par rapport à certaines des nôtres, que nos entreprises sur place doivent impérativement céder une partie de leur propriété intellectuelle et que les certaines usines se rapprochent plus de camps de travaux forcés ?
newseven
Il faut absolument que vous vous battiez pour vos emploies .<br /> Le problème c’est que vous ne vous battez pas juste pour vos emploies mais aussi pour vos norme environnementale et sociale .<br /> En chine il a aucun norme environnementale quel que soit .<br /> Ce n’est absolument pas équitable .
MHC
Avec un marché de un milliard de personnes, tous les frais de conception du produit sont amortis bien plus facilement…
pidji45
Quand nous accepterons de travailler 6J/7 360 jours/An pour 300 € par mois sans sécu/chômage/Retraite , nous pourrons enfin les concurrencés.<br /> Il faudra avant créer des centres de rééducations pour les gilets Jaunes, en finir avec l’écologie, et ne plus voter.
zeebix
Ce n’est même pas le réel problème … C’est surtout le mode de consommation actuel, à tout vouloir moins cher il est impossible de les concurrencer, en revanche en achetant français et un peu plus cher on peut revenir à une situation acceptable …<br /> Bref ce n’est pas sur eux qu’il faut jeter la pierre, c’est surtout la que je voulais en venir.
nordic16
Pourquoi donc les Chinois paieraient-ils donc à gros prix des produits importés alors que les mêmes sont fabriqués chez eux et vendus bien moins cher. Pensez vous sérieusement qu’ils vont payer à prix d’or des véhicules fabriqués en France, Allemagne, USA… alors que les GM de ce monde en fabriquent en Chine à bien meilleur prix. Les Chinois par contre importent des produits de marque et de luxe de France, Italie…
KlingonBrain
absolument faux, je ne sais pas de quel parti politique tu tiens ton discours,<br /> Parce qu’il y a besoin d’un parti politique pour nous dicter ce que nous devons penser ?<br /> Il suffit d’étudier l’histoire pour comprendre ce qui ne fonctionne pas. Et ce qui revient juste à répéter les erreurs du passé.<br /> Les frontières tracées à la règle sans tenir compte des aspirations des peuples sont une inépuisable source de guerres.<br /> mais l’europe de la cooperation marche, justement dans les secteurs ou il n’y a pas trop de finance et de politique.<br /> doit on apporter le point godwin pour ta remarque urss /3rd reich? avant eux c’etait la societe des nations, l’ennui de l’europe sont les membres qui ne veulent pas jouer le jeu et les politiques qui ne voient qu’a court terme<br /> J’adore ceux qui pensent qu’il existerait une sorte de pensée unique et idéale vers laquelle tout le monde convergerait naturellement.<br /> Ce que vous ne comprenez pas, c’est que tous les pays n’ont pas du tout la même idée du projet de société qu’il faudrait construire. Votre «&nbsp;pensée magique&nbsp;» idéale et merveille n’existe pas. La pensée unique est un fascisme intellectuel.<br /> A partir de la, tout ce qu’on obtient, c’est des mauvais compromis et une Europe sans cap qui ne construit rien du tout parce qu’éternellement divisée.<br /> Ce que vous appelez «&nbsp;jouer le jeu&nbsp;», ça voudrait dire que des peuples devraient accepter des projets avec lesquels ils ne sont pas d’accord, qui sont à l’opposé de leur vision de la société idéale.<br /> Quand à parler de coopération alors que l’Europe est profondément divisée, qu’elle l’a toujours été. Et qu’il suffit de voir le nombre de pays qui achètent encore de l’armement américain. Et tout le travail qu’on laisse délocaliser hors de l’Europe alors qu’on a des millions de chômeurs.<br /> La seule coopération qui «&nbsp;fonctionne bien&nbsp;», c’est la prolifération d’une nouvelle strate administrative qui nous coûte un pognon de dingue.<br /> Pour finir, je dirais que parler de point godwin est une façon de nier le débat, car oui, le projet européen prends tout droit le chemin de ce qu’était l’URSS. Et il suffit d’ouvrir n’importe quel livre d’histoire pour comprendre que les mêmes recettes aboutissent aux mêmes ratés.
KlingonBrain
Là c’est un peu n’importe quoi!<br /> L’Europe est constituée de pays ou le SMIC de certains pays est 5 fois inférieur à d’autres avec des fiscalités complétement différentes.<br /> Compare la Roumanie et le Luxembourg!<br /> L’inadéquation de l’Europe est encore plus vraie si on prends le point de vue économique.<br /> Des systèmes trop différents, des économies trop différentes. Donc des intérêts différents, voir opposés. Avec des pays qui profitent de l’alliance au détriment d’autres pays.<br /> Vouloir nouer des alliances quand il n’y a pas d’intérêts commun relève d’un pur délire idéologique, pas d’une vision pragmatique.<br /> Rien que le fait d’avoir une monnaie unique pose des problèmes insoluble car elle est inadaptée à l’économie d’une bonne partie des pays. Elle n’avantage que certains pays, dont l’Allemagne.<br /> Et comme si tout cela ne suffisait pas, le système européen à pris les plus mauvaises décisions qui soient qui aboutissent à favoriser le dumping fiscal et social au lieu de chercher à l’empêcher. Et cela aussi bien vis à vis de l’intérieur de l’Europe que de l’extérieur.<br /> Ceux qui pensent qu’un tel système peut fonctionner, malgré l’évidence qu’il ruine de nombreux pays me font penser à des bisounours vivant dans le titanic et se voilant la face pour ne pas voir que le bateau coule.<br /> Au passage ceux qui pensent que l’acharnement politique sauvera l’Europe se trompent. Rien ne peut survivre quand une économie ne fonctionne pas. L’exemple de l’URSS est édifiant.<br /> Et ceux qui bavent devant l’économie de la Chine devraient attendre de voir ce qui se passera quand ils réaliseront qu’on ne leur donne rien du tout en échange des biens qu’ils produisent, à part des billets sans valeur qu’on imprime comme du papier cul. Et avec lesquels ils ne pourront rien acheter. Un conseil, profitez en pour acheter, ça ne durera pas éternellement.<br /> Le Concorde un bon exemple???<br /> Oui, le concorde est un excellent exemple de coopération réussie qui a mené à une réalisation exceptionnelle sur le plan technique et à de nombreuses retombées.<br /> Le fait que le projet ait joué de malchance à cause du choc pétrolier n’enlève rien à cette prouesse technique. Mais aussi à ses nombreuses retombées positives.<br /> (1) Sur le plan technique, c’était un avion fabuleux et inégalé, il était totalement révolutionnaire pour l’époque et très en avance sur son époque. Il reste encore impressionnant aujourd’hui. Plus on l’étudie, plus on réalise que c’était un truc de malade.<br /> (2) Certes, cela nous a coûté très cher. Mais avec le recul, le pari n’était pas complètement idiot. Ce projet était aussi et surtout une question d’image, une vitrine technologique fabuleuse pour toute la nation. Et malgré son échec commercial, il nous a rapporté plus qu’on ne l’imagine sur le plan commercial, de façon indirecte.<br /> (3) La base technologique qui a fait le succès d’airbus est directement issue de la R&amp;D financée par le projet du concorde.
cirdan
C’est pas seulement une question d’importation d’objets. Il est aussi question de produits agricoles, du difficile accès au marché chinois pour les entreprises étrangère, du transfert obligé de technologie, des subventions de l’Etat chinois à ses entreprises.<br /> Les règles du commerce sont très avantageuses pour les chinois, le rééquilibrage est difficile (ils parlent toujours de leur bonne volonté mais ne proposent jamais d’avancées sérieuses, c’est pour ça que ça que les négociations n’avancent pas) et les voir débarquer avec leurs voitures pose des questions légitimes.
KlingonBrain
Moi aussi j’ai un conseil à donner ,il ne faut surtout pas écouter tes fadaises.<br /> La Chine est le seul pays à avoir un taux de croissance positif (la France c’est - 8% ,même pas de quoi t’acheter du papier cul) et c’est le pays qui possède le plus d’Or au monde selon les experts https://goldswitzerland.com/the-demise-of-the-financial-system-is-imminent/<br /> L’économie ne se résume pas à comparer des taux de croissance. C’est quand même un peu plus compliqué.<br /> Une économie dont l’excellent taux de croissance dépends fortement d’achats de pays qui sont au bord du gouffre, on appelle ça un train qui fonce droit dans un mur.<br /> L’or ou les devises ne sont que des monnaies d’échange qui n’ont de valeur que si quelqu’un les accepte. Si les autres pays n’ont plus rien à vendre, ça devient juste un gros tas de papier cul.<br /> La Chine sait très bien que s’ils utilisent ne fut ce que 10% des devises qu’ils possèdent, leur valeur s’effondre, l’économie mondiale s’écroule.<br /> Autrement dit, l’économie de la Chine et sa super croissance, elle fonctionne avec du papier cul.<br /> Ce qu’a fait la chine n’a rien de compliqué, ni de très génial, surtout pour une dictature autoritaire. Cela consiste à créer un système tourné vers l’export ou la population produit beaucoup et consomme très peu.<br /> Ce qui m’amuse le plus, c’est de voir des gens aduler leur modèle sans même comprendre que si tout le monde faisait ainsi, il n’y aurait plus personne pour consommer les produits.<br /> Malheureusement, cela engendre des échanges commerciaux qui sont complètement déséquilibrés. Selon les loi de l’économie, c’est forcément une situation instable dont le maintient dans le temps est totalement impossible.<br /> Bien sûr, personne n’est dupe, mais pour l’instant, tout le monde se tient par les couilles. L’occident continue d’imprimer son papier cul monétaire pour continuer d’avoir toutes les choses qu’elle ne fabrique plus, la Chine pays de compromis et de stratégie fait semblant de l’apprécier pour que son économie ne s’arrête pas brutalement.<br /> Reste à savoir comment ça va se terminer.
juju251
Il serait temps de revenir au sujet, merci.
ullbach
Tu ne comprends toujours pas que ce genre d’autos n’est même pas destinée à l’Europe tout entière ni même à l’export, ils n’arrivent même pas à répondre à la demande intérieure. Xpeng vendra à quelques pays d’Europe du nord en priorité et en Amérique du Nord dans un premier temps. Ils ont un marché domestique énorme à assurer et la marque est jeune
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

RED by SFR : le forfait mobile 100 Go au prix de celui de 80 Go 🔥
Décollage réussi pour Chang'E 5, l'ambitieuse mission chinoise de collecte d'échantillons lunaires
Aux USA, les concurrents d'Amazon ont trouvé une parade face au géant : les cadeaux !
Snapchat lance son concurrent à TikTok
Waze va bientôt fonctionner en écran partagé avec CarPlay
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page